-- -- -- / -- -- --
Monde

«Les mensonges occidentaux débusqués»

«Les mensonges occidentaux débusqués»

La victoire se profile à Alep. Une des plus grandes et des plus déterminantes batailles a été remportée par l’armée syrienne. Les perdants semblent toujours persister dans le mensonge, appuyés par leurs médias de masse, eux-mêmes dominés par un tiers qui ne dit pas son nom, que le président Hugo Chavez nommait autrefois « la main invisible ».

Après la victoire, les mensonges proférés à propos d’Alep par les dirigeants occidentaux vacillant les uns après les autres vont être révélés.

Le monde dit moderne et libre va découvrir qu’Alep n’est pas uniquement la partie où il y avait 250 000 civils pris comme bouclier humain par des factions terroristes ; factions bombardant quotidiennement un million et demi de civils à Alep-ouest ; tuant des femmes et des enfants, dans l’indifférence de l’Occident qui n’a jamais évoqué ce drame d’une façon correcte et juste.

Il convient de préciser que les combattants ne bombardaient pas les positions de l’armée syrienne, mais anarchiquement les civils. Ce sont ces mêmes éléments armés qui ont réclamé une trêve humanitaire face à l’avancée pertinente de l’armée syrienne à Alep-est. Mais savent-ils la signification exacte du mot humanitaire ?

Plusieurs trêves humanitaires ont eu lieu avec l’accord de l’Etat syrien et de ses alliés. Mais certaines ont servi au ravitaillement en armes des terroristes. Tandis que lorsqu’il y avait vraiment des aides alimentaires ou médicales, elles ont été confisquées par les soi-disant rebelles modérés et vendues trois à quatre fois plus chères aux habitants d’Alep-est.

Des filles maltraitées, violées par des terroristes Alep qui a vaincu n’est pas uniquement celle des enfants morts par les bombardements anarchiques des terroristes, mais aussi celles des filles et des femmes maltraitées, violées et réduites à l’état d’esclaves.

Toujours dans le silence d’un bon nombre de pays occidentaux et de leurs alliés dans le Monde. Alep qui a vaincu est celle dont le président a accordé l’amnistie pour toute personne déposant les armes, se rendant à l’Etat légitime.

Que feraient d’autres présidents, s’ils venaient à affronter les mêmes problématiques ? Alep qui a vaincu est celle de l’armée qui a ouvert plusieurs couloirs humanitaires pour permettre aux civils de sortir du piège, et aux nombreux combattants ayant la volonté de se rendre.

En revanche, les « rebelles modérés » ont posté des snipers afin de tirer sur tout ce qui bouge de l’est vers l’ouest. Alep qui a vaincu est celle qui constitue la malédiction de tous les dirigeants qui ont comploté contre elle, et qui sont en train de partir les uns après les autres, destination la poubelle de l’Histoire. Tandis que, face au fait accompli, les nouveaux dirigeants lâchent en partie les monstres et les criminels que leurs prédécesseurs soutenaient.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email