-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les médecins du secteur public en grève à partir du 27 avril

Les médecins du secteur public en grève à partir du 27 avril

Les blouses blanches comptent réoccuper le terrain de la contestation. Le syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) a décidé de mettre à exécution sa menace de grève d’une journée, le 27 avril prochain.

Le non-respect des engagements pris par la tutelle a poussé les médecins du secteur public à renouer avec la protestation. Ils estiment que leurs principales revendications n’ont toujours pas trouvé de solution.

Le SNPSP, qui prévoit une série de grèves, a déposé, hier, un préavis de 15 jours auprès du ministère de la Santé, et les praticiens entameront leur mouvement de protestation à partir du 27 avril, a indiqué un communiqué rendu public, hier.

Ce mouvement de fièvre sera accompagné par des rassemblements à 11 h au niveau de l’ensemble des directions de santé de wilaya, ajoute le même document. C’est lors du conseil national extraordinaire du SNPSP, qui s’est réuni à Alger le 11 avril 2015, afin d’évaluer l’état d’avancement dans les négociations avec le ministère, que la décision d’aller vers le débrayage a été prise.

Un mouvement qui va être appuyé par d’autres actions. Il s’agit de deux jours de grève, les 5 et 6 mai, accompagnée d’un rassemblement national des praticiens de santé publique à 11h devant le siège du ministère de la santé publique et de la réforme hospitalière(MSPRH).

Le syndicat des praticiens de la santé publique explique cette décision par « la non-satisfaction des revendications socioprofessionnelles » des médecins exerçant dans le secteur public. Par ailleurs, une réunion d’évaluation du conseil national extraordinaire sera tenue le 7 mai à Alger.

La rencontre qui examinera la situation devra décider des actions à prendre pour pousser les pouvoirs publics à prendre en charge sérieusement les revendications des praticiens de santé publique. Le SNPSP continue de revendiquer trois principaux dossiers qu’il demande à satisfaire « d’urgence ».

Il s’agit de l’application de l’instruction du Premier ministre n°968 du 16 septembre 2014 portant sur la promotion automatique pour le grade de praticien principal, l’alignement des chirurgiens-dentistes et des pharmaciens pour l’application des démarches relatives à la mise en place de la classification des docteurs en médecine dentaire et en pharmacie, dans la grille de salaire de la fonction publique, ainsi que dans l’élaboration et le lancement des programmes de formation, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur, et l’organisation des concours et examens professionnels, au profit des praticiens généralistes pour l’accès aux grades de praticiens principaux et en chef.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email