-- -- -- / -- -- --
Sports

Les jeux méditerranéens 2021, l’autre enjeu des futurs élus d’Oran

Les jeux méditerranéens 2021, l’autre enjeu des futurs élus d’Oran

Les différents partis politiques en course pour les élections de l’assemblée populaire communale d’Oran font des jeux méditerranéens qu’abritera la capitale de l’Ouest du pays en 2021 un enjeu capital.

Lors de leurs différents meetings et rassemblements animés à « El-Bahia » depuis le début de la campagne électorale des locales prévues pour le 23 novembre en cours, les responsables des partis et leurs représentants locaux tout comme les candidats en lice mettent en exergue le rendez-vous méditerranéen s’engageant à faire profiter Oran de cette manifestation sur tous les plans.

Cet évènement sportif que l’Algérie accueillera pour la deuxième fois de son histoire, après avoir déjà abrité l’édition de 1975, « séduit plus d’un parmi les candidats aux élections locales », font remarquer les observateurs.

Les futurs élus savent pertinemment que tous les regards seront braqués sur Oran à l’occasion de cette grande manifestation sportive, d’où l’intérêt qu’accordent d’ores et déjà les pouvoirs publics à cette évènement.

Cela se traduit par les projets sportifs et hôteliers en cours de réalisation à Oran, dont « les retombées seront certainement positives sur la ville », et ce, sur le double plan sportif et touristique, s’attendent les spécialistes.

Ce sera également le cas pour le secteur des transports appelé à faire une véritable mue, au vu des projets ambitieux programmés en prévision justement des jeux méditerranéens. Tout cela fait déjà courir des candidats pour les élections locales de la ville d’Oran, qui font de ces jeux « un axe essentiel » dans leurs programmes de campagne.

Un candidat tête de liste pour les élections communales de la ville d’Oran s’est engagé par exemple, à « demander et obtenir une rallonge budgétaire pour sa commune en perspective des Jeux méditerranéens de 2021 ».

De nombreux hommes politiques en campagne à Oran, dans le cadre des élections locales, ont mis en exergue la nécessité d’élire des « candidats capables de relever le défi des JM 2021 et d’être à la hauteur de ce rendez-vous sportif international ».

C’est le cas par exemple du président de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, qui a pour sa part, insisté, lors d’un récent rassemblement à Oran en fin de semaine passée, sur la nécessité de « faire le bon choix » lors du rendez-vous du 23 novembre, notamment à Oran où les futurs élus sont censés avoir des compétences avérées pour faire face au grand défi qui attend la ville et l’Algérie, à savoir les jeux méditerranéens.

« Il y va de l’image non seulement d’Oran mais du pays tout entier », a-t-il estimé. Même son de cloche chez les citoyens oranais, qui focalisent à leur tour sur ces jeux, dans l’espoir d’en tirer le maximum de profit de cette compétition.

Population, autorités locales et centrales, mouvement associatif se sont pleinement mobilisés pour arracher le choix d’Oran en qualité de ville hôte des Jeux méditerranées 2021. »

Les jeux méditerranéens tombent à point nommé pour redonner à Oran son lustre d’antan, au vu des projets ambitieux en cours visant à améliorer le cadre de vie des citoyens et encourager la pratique sportive dans la ville », commente Amine, un citoyen venu assister à un meeting d’un parti politique à Oran, insistant sur le rôle des futurs élus dans la réussite de l’évènement et aussi la préservation des acquis de la ville de ces jeux.

Les sportifs oranais s’en frottent également les mains, eux, qui se sont tout le temps plaint du manque d’infrastructures sportives au niveau de la capitale de l’Ouest. »

Oran est connu pour être un pôle de développement de plusieurs disciplines sportives, mais à notre grand dam, des disciplines comme le hand-ball et la natation, pour ne citer que celles-là, sont en nette régression à cause notamment du manque sensible en moyens de travail.

Mais avec l’avènement des jeux méditerranéens, on s’attend à ce que les choses s’améliorent dans ce registre. Reste aux futurs élus de bien gérer les nouveaux acquis d’Oran », a déclaré à l’APS l’ancienne vedette du handball algérien, Abdelkrim Bendjemil.

Dans de nombreuses communes de la wilaya d’Oran, des efforts notables sont à mettre à leur actif pour avoir bénéficié de nombreuses installations sportives comme les terrains de proximité, réalisés dans les cités et les sites d’habitation les plus importants. »

Ce sont autant d’acquis qu’il faille préserver et à consolider par d’autres infrastructures en cours de réalisation pour les besoins des JM 2021. 

Ces équipements, une fois les jeux terminés, reviendront aux populations de toute la wilaya qui sauront en tirer profit », précise un élu sortant. Les observateurs estiment que les prochains élus locaux ne doivent pas rater l’opportunité des jeux méditerranéens pour donner une « impulsion au développement multisectoriel à leurs collectivités et dont les retombées ne seront que positives pour leurs concitoyens et administrés ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email