-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les inspecteurs de l’éducation nationale en colère

Les inspecteurs de l’éducation nationale en colère

Il semblerait que la protestation soit de retour dans le secteur de l’Education nationale dès la prochaine rentrée scolaire. Cette fois, ce sont les inspecteurs qui entendent protester à partir du mois de septembre.

Le conflit opposant les inspecteurs de l’éducation au département de la tutelle n’arrive pas à trouver de dénouement. Les inspecteurs de l’Education nationale ne comptent pas lâcher du lest.

Ainsi, ils appellent à l’organisation d’une action de protestation durant la prochaine rentrée scolaire pour dénoncer le refus du ministère de satisfaire leur revendication, a indiqué un communiqué du comité national des inspecteurs.

La décision de recourir à la protestation a été prise par le comité national des inspecteurs de l’Education, lors de la tenue d’une assemblée générale qui a eu lieu le 19 du mois en cours, au siège de l’Union nationale des personnels de l’Education et de la formation (UNPEF) : « On a décidé d’organiser plusieurs rassemblements de protestation devant les directions de l’éducation le 19 septembre prochain, lesquels seront suivis d’assemblées générales pour se concerter sur d’autres mécanismes de radicalisation du mouvement de protestation », lit-on dans le communiqué.

Ce dernier a dénoncé la politique de « marginalisation » exercée par le ministère de la tutelle à l’égard de cette catégorie de travailleurs, « ce qui mène vers la déstabilisation du secteur », a indiqué le même document.

Pour rappel, les protestataires appellent la ministre de l’Education à promulguer une licence exceptionnelle pour qu’ils puissent participer à l’examen professionnel de promotion qui leur permettra d’être promus au grade d’inspecteur principal et à celui de directeur de collège.

« On est étonné quant au silence de la tutelle concernant la promulgation de cette licence au profit des travailleurs du corps de l’administration, sachant qu’ils ont le droit à cette promotion selon la loi 12/240 », a souligné la même source. Ledit communiqué a souligné la détermination de cette catégorie de travailleurs à aller jusqu’au bout de leur revendication, et ce « en usant de tous leurs droits légitimes ».

Ladite organisation syndicale a lancé un appel à l’ensemble de ses adhérents « pour rester mobilisés afin de rendre à la place socioprofessionnelle des inspecteurs de l’éducation nationale la considération qui lui sied », a souligné la même source.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email