-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les IDE saoudiens pourraient atteindre 15 milliards de dollars en 2027

Les IDE saoudiens pourraient atteindre 15 milliards de dollars en 2027

Alger et Djeddah tendent à renforcer leurs relations bilatérales en examinant les perspectives de coopération dans plusieurs secteurs.

C’est dans ce sens le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a rencontré l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Alger, Sami Ben Abdellah Essalah mardi dernier à Alger.

Cette entrevue a porté, essentiellement, sur la coopération et le partenariat dans le domaine des travaux publics et des transports, selon l’APS.

A cette occasion, Zaalane a évoqué avec l’ambassadeur saoudien les possibilités d’investissement en Algérie via des partenariats de taille entre les deux pays, ainsi que l’échange d’expériences. Par ailleurs, plusieurs autres questions d’intérêt commun ont été abordées, précise la même source.

Dans le même contexte, Les deux parties « ont salué la qualité des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine des travaux publics et des transports, soulignant la nécessité de les hisser au rang d’excellence ».

Rappelons que lors de la 10e session du Conseil d’affaires algéro-saoudien, en février dernier à Alger, quatre accords de partenariat stratégique ont été signés entre des entreprises privées algériennes et saoudiennes. Ces accords, qui concernent les secteurs de la santé, du tourisme ainsi que de l’exportation, ont été signés officiellement en marge de la 12e commission mixte algéro-saoudienne.

Le premier projet touristique porte sur la création en Algérie d’une joint-venture dont la vocation sera la maintenance et le suivi technique des infrastructures touristiques et hôtelières.
Le projet a été scellé entre IRIS du côté algérien, et la société Morgan du côté saoudien.

S’agissant de l’exportation, il a été question de la commercialisation des fruits et légumes, entre la société algérienne Nafaa boissons et la saoudienne Agat. En ce qui concerne le secteur de la santé, deux mémorandums d’entente ont été signés entre le Centre de diagnostic médical algérien et la société saoudienne El Kasbi.

Le premier mémorandum vise le partenariat en matière d’équipements médicaux, et le deuxième le management numérique des établissements hospitaliers. L’Algérie et l’Arabie saoudite aspirent ainsi à renforcer la coopération bilatérale et augmenter le volume des échanges commerciaux et l’investissement à près de 15 milliards de dollars à l’horizon 2027. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email