-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les habitations de luxe moins chères en Algérie

Les habitations de luxe moins chères en Algérie

Les habitations de luxe, bien qu’elles ne soient pas assez répandues, sont moins chères en Algérie que dans d’autres pays tels que les Emirats arabes unis, Singapour ou la Cote d’Ivoire.

Selon un classement publié hier par le portail mondial de l’immobilier Lamudi, l’Algérie est classée le 16e où les habitations de luxe sont plus abordables, avec un prix moyen de 1144,25 euros le mètre-carré, selon la plate-forme mondiale de l’immobilier qui classe les endroits les plus abordables en termes d’immobilier de luxe.

L’Éthiopie a été désignée l’endroit le plus abordable parmi les marchés émergents en termes d’achat d’immobilier de luxe. Acheter une propriété immobilière de luxe en Éthiopie coûte en moyenne 396,58 euros le mètre-carré, d’après les données de Lamudi.

Il est précisé que le Top 20 des propriétés de luxe est basé sur les prix moyens par mètre-carré issus des annonces publiées sur le site web de Lamudi, qui couvre plus de 30 pays dans les marchés émergents. Par ailleurs, le classement tient compte aussi bien du caractère abordable que de l’offre disponible en termes d’immobilier de luxe dans chaque pays, afin de déterminer les endroits propices à l’investissement dans l’immobilier de luxe plus abordable.

En août dernier, l’enquête annuelle de Mercer sur le Coût de la Vie a classé Luanda, la capitale de l’Angola, comme la ville la plus chère dans le monde pour les travailleurs expatriés pour la troisième année consécutive, dépassant des villes comme Londres, New York ou Singapour. La propriété de luxe en Afrique domine le classement, avec la Côte-d’Ivoire à la deuxième place où le prix du mètre-carré de la propriété de luxe est de 427,65 euros en moyenne.

La Tanzanie est à la troisième place dans le classement (486,03 euros le mètre-carré), suivie par le Mexique qui propose plusieurs offres de propriétés de luxe, avec un coût moyen de 675,65 euros le mètre-carré. Kian Moini, co-fondateur et directeur général de Lamudi, a déclaré à cette occasion : “Lorsqu’il est question de propriétés de luxe, les marches émergents de Luanda, Dubaï et Doha sont des concurrents très sérieux pour New York et Londres.

Dans les marchés émergents à travers l’Asie, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Amérique-Latine, il y a maintenant une abondance d’offres de propriétés immobilières de luxe ouvrant le marché de l’immobilier haut-de-gamme à la tranche à faible revenu”. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email