-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les habitants réclament le raccordement au gaz de naturel

Les habitants réclament le raccordement au gaz de naturel

Les habitants des quatre communes de la daïra de Chemini, (Tibane, Souk-Oufella, Chemini et Akfadou) ne décolèrent toujours pas. Après avoir organisé plusieurs actions de protestation dont les fermetures des sièges de l’APC et de la daïra, un rassemblement devant le siège de la wilaya et les coupures des RN durant ces trois dernières semaines, Ils reviennent au galop.

Lundi, ils ont investi la rue au chef-lieu de wilaya, marchant à partir de la maison de la Culture jusqu’au siège de la wilaya où ils ont observé un rassemblement. Ces actions ont été appuyées localement par une grève qui a paralysé l’activité commerciale et autres dans les quatre communes susnommées.

Ils étaient plusieurs centaines de citoyens à participer à cette marche où des slogans ont été arborés sur des banderoles et scandés aussi par les manifestants qui ont exigé à nouveau le raccordement au gaz naturel dans « l’immédiat » de tous les foyers des deux aârch, Ath Mansour et Ath Waghlis.

« Nous voulons du gaz de ville dans l’immédiat, non à la hogra, 50 ans d’attente barakat », « non aux mensonges et à l’exclusion », « nous exigeons l’alimentation de nos villages en gaz naturel dans l’immédiat », « notre dignité ne se marchande pas », etc. La coordination des citoyens de la daïra de Chemini accuse les P/APC de leurs localités de faire « un travail de sape » et de « courir derrière les passe-droits jusqu’à les « humilier ». Elle a exigé « une décision portant sur le projet de raccordement et la consistance de l’enveloppe allouée pour mettre fin à cette protestation ».

Pour rappel, la coordination avait rencontré la semaine passée le wali et une délégation du ministère de l’intérieur qui a été dépêchée sur les liesses. Hier, le wali a réaffirmé sur Radio-Soummam que les communes en question seront bel et bien raccordées au gaz de ville, mais faut-il encore que les manifestants patientent pour que le réseau de transport soit terminé.

Pour lui, « c’est une question de temps puisque ces communes sont concernées par le programme 2010/2014. « Il ne faut pas chercher un problème là où il n’y en pas », déclare-t-il sur Radio-Soummam car, « avant que le gaz n’arrive personne n’a rien dit, et maintenant des personnes sont à la manœuvre ».
A noter que le P/AP de Tinebder et des élus ont participé à la marche en soutien aux populations de ces régions montagneuses.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email