Pétrole : Les gros consommateurs puisent dans leurs réserves, les prix flambent – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Pétrole : Les gros consommateurs puisent dans leurs réserves, les prix flambent

Pétrole : Les gros consommateurs puisent dans leurs réserves, les prix flambent

Pour tenter de faire baisser les prix du pétrole, les Etats-Unis ainsi que d’autres gros consommateurs de l’or noir ont décidé de puiser de leurs réserves stratégiques. Le président américain estime que cette mesure est à même de «faire la différence». Les prix du pétrole ont cédé un peu de terrain ce mercredi, après les annonces de libération de stocks stratégiques de brut.

Après avoir enregistré, à la fin de la semaine écoulée, leur plus forte baisse depuis le mois d’août, en raison de la menace du retour au confinement durant cette quatrième vague de coronavirus, les prix du pétrole ont cédé ce mercredi un peu du terrain, suite à l’annonce de libération de stocks stratégiques de brut faite par le président américain et d’autres gros consommateurs de pétrole. La Chine, l’Inde, la Corée du Sud, le Japon et la Grande-Bretagne ont, en effet, pris des dispositions similaires.

A la mi-journée de ce mercredi, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier cédait 0,40%, à 81,98 dollars. A New York, le baril du West Texas Intermediate (WTI) pour le même mois perdait 0,28%, à 78,28 dollars. Mardi, le jour de l’annonce par la Maison-Blanche d’utiliser 50 millions de barils de pétrole prélevés sur leurs réserves stratégiques dans le but de faire baisser les prix, le Brent et le WTI ont paradoxalement grimpé respectivement de 3,27% et de 2,22%. Mais «le diable se cache dans les détails», a affirmé l’analyste Jeffrey Halley, notant que ce volume s’étale sur plusieurs mois.

Cette décision rare des Etats-Unis vise à faire baisser les prix de l’essence, en forte augmentation, comme annoncé, dans un communiqué, par la Maison-Blanche. Puiser dans les réserves est une «initiative majeure» qui va «faire la différence», a assuré le président Joe Biden mardi soir. Ainsi, les Etats-Unis et les autres pays espèrent faire baisser les cours avec cette décision, sachant que le brut a flambé sur fond de redémarrage de l’économie et des voyages, après la levée des restrictions liées à la pandémie de la Covid-19.

Le recours aux réserves stratégiques a aussi été décidé après que les appels d’augmenter la production, en direction des pays exportateurs de pétrole regroupé dans le cadre de l’OPEP,  n’eurent pas eu d’échos. L’OPEP+ a en effet adopté une politique de restriction de la production pétrolière pour tenter de maintenir les prix.

En réunion le 4 novembre, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés avaient décidé de maintenir en décembre la hausse de production de 400 000 barils/j à partir d’août, décidée lors de sa dix-neuvième réunion ministérielle. Une réaction est cependant attendue des membres de l’OPEP+ qui se réuniront le 2 décembre prochain. Selon certains analystes, ces derniers pourraient ralentir, en conséquence, la hausse graduelle de leur production.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email