-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les grandes lignes du plan d’action de Tebboune

Les grandes lignes du plan d’action de Tebboune

Le renforcement de la bonne gouvernance à travers la consolidation de la transparence et de la moralisation de l’action publique, constitue l’un des axes du Plan d’action du gouvernement.

Il en est de même pour le développement des activités agricoles productives afin de conforter la sécurité alimentaire du pays, de diversifier l’économie nationale et de réduire le déséquilibre de la balance commerciale.

La réforme de la justice est également au cœur de ce Plan d’action et fera l’objet d’un approfondissement dans ses « principaux axes, notamment ceux liés à la protection des droits et des libertés ainsi qu’à la protection de la société contre toutes les formes de criminalité.

Le gouvernement de Abdelmadjid Tebboune compte dans son Plan d’action, qui sera présenté demain devant l’Assemblé nationale populaire, clarifier les règles qui organisent les rapports entre les institutions et entre les institutions et les citoyens ainsi qu’à consolider les règles de transparence qui régissent la vie publique et qui assurent la sérénité dans la société.

Le gouvernement œuvrera dans ce sens à renforcer la moralisation de la vie publique, à éliminer les situations de conflit d’intérêt et d’incompatibilité dans l’exercice des mandats et fonctions, à protéger les biens publics et privés, à renforcer la lutte contre la corruption et à prendre toutes les mesures visant à lutter contre le gaspillage.

Pour y parvenir, le gouvernement compte veiller « à garantir l’intégrité des responsables publics par le renforcement des exigences de transparence et d’exemplarité, nécessaires pour restaurer la confiance des citoyens envers les institutions » .

Il veillera aussi à prévenir des conflits d’intérêts (…) et au renforcement des dispositions régissant les incompatibilités d’activités et « à rénover le cadre déontologique et juridique applicable aux agents publics par le renforcement des dispositifs en vigueur » .

Le gouvernement promet dans son plan d’action d’’’imposer une plus grande traçabilité de la décision publique et des actes et procédures liés à la gestion des deniers et biens publics et accroitre la transparence de la commande publique, et améliorer la transparence de la vie économique à travers l’encouragement de la publication des comptes des entreprises » .

Le Plan d’action du gouvernement a placé, par aileurs, le développement des activités agricoles productives dans un objectif visant non seulement à conforter la sécurité alimentaire du pays, mais aussi à diversifier l’économie nationale et à réduire le déséquilibre de la balance commerciale des principaux produits de base.

Dans cette perspective, ce Plan d’action a identifié plusieurs axes pour la réalisation de ces objectifs. Il s’agit, d’abord, de l’extension des superficies irriguées d’un million d’hectares qui seront issus de la valorisation et de la consolidation du potentiel existant sur une superficie de 261.500 hectares, ainsi que de la création de nouveaux périmètres de concessions agricoles avec la mise en valeur effective de 370.000 hectares, auxquels s’ajouteront de nouveaux grands périmètres d’irrigation totalisant une superficie de 331 000 hectares.

La poursuite du développement de l’agriculture saharienne par la création de nouveaux périmètres de mise en valeur est également prévue par la Feuille de route du gouvernement.

Les autres mesures portent sur le confortement de la protection sanitaire et phytosanitaire et le développement de la mécanisation, ainsi que la résorption de la jachère, qui doit porter à terme sur une superficie de 576.000 hectares qui seront consacrés aux légumineuses fourragères.

Il est également prévu le développement et le recours aux semences à haut potentiel productif, ainsi que le développement de l’industrie agroalimentaire afin de valoriser la production agricole notamment pour certaines spéculations ayant connu une croissance avérée (maraîchage dont la pomme de terre et l’oignon, viandes blanches et rouges…) et de promouvoir l’exportation des produits agricoles bénéficiant d’avantages comparatifs.

Le gouvernement s’engage, par ailleurs, à parachever les programmes d’investissements inscrits dans le cadre de l’extension des capacités de stockage y compris celles en froid qui seront poursuivies, ainsi que les programmes relatifs à la modernisation des unités de transformation et d’abattage.

La réforme de la justice fera l’objet « d’un approfondissement » dans ses « principaux axes » notamment ceux liés à la protection des droits et des libertés ainsi qu’à la protection de la société contre toutes les formes de criminalité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email