-- -- -- / -- -- --
Monde

Les gardiens de la révolution frappent de nouveau

Les gardiens de la révolution frappent de nouveau

L’armée syrienne et ses alliés poursuivent leur avancée dans la province est de Deir Ezzor, où ils ont libéré plusieurs villages supplémentaires ces dernières heures. Dimanche, l’aviation syrienne était intervenue pour bombarder des attroupements des miliciens takfiristes de la milice wahhabite terroriste Daech dans le sud-est de cette province.

Alors que dans son nord-est, la progression de l’armée se poursuit dans le but de couper toutes les voies la reliant aux quartiers de la ville de Deir Ezzor encore occupées.

Dimanche, les drones des Gardiens de la révolution iranienne sont aussi intervenus et ont bombardé des positions de Daech près de la ville de Mayadine qui a été libérée samedi dernier.

Armes américaines et israéliennes

Dans cette ville, les médias syriens et russes ont fait état de la découverte de plusieurs dépôts d’armements russes et israéliens. 
« Daech possédait plusieurs dépôts d’armes dans cette ville.

On y a retrouvé dans ces dépôts des milliers d’armes venues des États-Unis, d’Israël et d’autres pays occidentaux », a révélé le colonel Rami Maousse, un des commandants de l’armée syrienne à la télévision libanaise al-Mayadine, faisant état de la présence d’armes lourdes et semi-lourdes et même des blindés. De plus, ce groupe terroriste avait mis en place des ateliers de fabrication d’armes.

Dans le cadre des réconciliations en cours en parallèle avec les opérations militaires, trois milices opérant dans les banlieues est et sud ouest de Damas ont annoncé vouloir rendre les armes. Ces groupes terroristes ne sont autre que Jaïch al-Islam, Aknaf Beit al-Maqdis et Jaych al-Ababil.

Lesdits groupes ont également souligné qu’ils voulaient cesser de lutter contre l’armée syrienne. Jaïch al-Islam, milice financée par l’Arabie saoudite et la plus importante milice dans la Ghouta orientale a annoncé vouloir rejoindre l’opération turque en cours dans la province d’Idleb.

Dans la ville de Raqqa, où Daech est désormais acculé sur une petite superficie, un accord a été conclu entre elle et la milice à majorité kurde soutenue par la Coalition des Forces démocratiques syriennes. Il stipule l’évacuation des civils assiégés dans la ville et des miliciens syriens, à l’exception des miliciens étrangers.

Les images ci-dessous postées sur les réseaux sociaux illustrent les miliciens takfiristes qui se sont rendus aux FDS. Des armes israéliennes ont aussi été retrouvées dans la province de Hama, au centre du pays, à Jib al-Jarrah et dans la province de Salmiyat, a révélé l’agence syrienne officielle Sana.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email