-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Français s’impliqueront dans le perfectionnement des journalistes

Les Français s’impliqueront dans le perfectionnement des journalistes

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a reçu mardi l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, avec lequel il a évoqué la coopération dans le domaine de la formation des journalistes, aussi bien dans la presse écrite que dans les médias audiovisuels, ainsi que l’échange d’expériences dans le domaine médiatique entre les deux pays, a indiqué mardi un communiqué du ministère.

« La nécessité de diversifier et d’adapter la formation en vue de préparer l’ensemble des médias, notamment la presse papier, à opérer la grande mutation qu’imposent les bouleversements de l’ère du numérique est, entre autres, le sujet abordé et auquel il a été manifesté un intérêt particulier « , a précisé la même source.

Dans cette lancée et à la faveur de la richesse du champ de coopération dans le domaine médiatique et de la communication entre les deux pays, « il a été convenu de s’attacher au principe dynamique d’une coopération qui privilégie l’expression de besoins précis de la part des médias désireux de former leurs journalistes et leurs professionnels, de même qu’il a été convenu de veiller à la poursuite des formations dont le processus a déjà été lancé « , a ajouté la même source.

Il est à constater que le domaine de la presse en Algérie nécessite une prise en charge dans le domaine de la formation. En effet, une amélioration du secteur amènerait à atteindre les standards internationaux. Selon les experts, « le journaliste débutant peine à évoluer faute de formation continue, c’est-à-dire d’un encadrement permanent au niveau des rédactions ».

« Certes il y a des compétences, mais les nouveaux diplômés se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes », nous a indiqué le rédacteur en chef d’un quotidien d’Alger.

Et d’ajouter : « Le problème ne se pose pas au niveau des écoles du journalisme, qui forment chaque année des centaines de journalistes, mais ce qu’il faut souligner c’est que l’élément fraîchement diplômé n’arrive que rarement à rédiger un article quand il a la chance d’être engagé par un média ».

Des propos largement partagés par des confrères qui viennent d’entamer leur carrière dans la presse écrite, à l’exemple de Lilia qui nous a déclaré : « N’était l’engagement de mon chef de rubrique, je ne serais peut-être jamais arrivée à rédiger toute seule une simple dépêche ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email