-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les «Forces de l’alternative démocratique» en conclave

Les «Forces de l’alternative démocratique» en conclave

La commission technique des forces de l’alternative démocratique composée des partis du RCD, FFS, PT, PST, UCP, MDS et la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) se réuniront demain vendredi, qui coïncidera avec les manifestations populaires, en vue d’affiner le programme d’activités devant déboucher sur la conférence nationale des partis et des organisations de l’opposition démocratique. Cette réunion fait suite à celle tenue lundi en fin de journée. Les forces de l’alternative démocratiques préparent un grand rendez-vous politique pour la rentrée.

Ce regroupement politique préconise une transition en dehors du système politique et n’adhère pas, jusqu’ici, à la solution électorale proposée par le pouvoir. Les partis composant ce mouvement ont estimé que seul un climat de confiance effectif « ouvrirait la voie à un dialogue global, sérieux et transparent qui prendra en compte les préoccupations du mouvement révolutionnaire populaire ». Ce pôle prédit l’échec de ce panel qui a pris, selon ses membres, un mauvais départ et rappelle par là-même son attachement au processus constituant souverain : « La Constituante, selon eux, est la seule et unique voie qui empêche la régénération de l’ancien système et qui permet une vraie transition démocratique pour la mise en place d’un environnement institutionnel permettant aux Algériens de débattre des modèles politiques et des institutions qu’ils veulent bâtir ».

De leur avis, la période de transition est « le temps nécessaire pour mettre en place cet environnement institutionnel sans lequel toute idée de rupture avec le système usurpateur sera vaine ». Les Forces de l’alternative démocratique ont annoncé, à cet effet, la mise en place de deux commissions : organisation et thématique dans le cadre de la préparation de la convention qui a enregistré, d’après eux, un regain d’intérêts, notamment de la part d’organisations syndicales, de partis politiques et de personnalités nationales. Ces derniers ont exprimé leur souhait de prendre part à cette convention. Les partis constituant les Forces de l’alternative démocratique ont annoncé la tenue, le 31 août, d’une réunion nationale ouverte à tous, en vue d’élaborer une feuille de route pour sortir de la crise politique que traverse le pays.

Lors d’une conférence de presse au siège du RCD, les partis des Forces de l’alternative démocratique ont appelé toutes les forces nationales « désireuses de concrétiser les revendications exprimées par le peuple depuis le 22 février à prendre part à la réunion du 31 août pour s’entendre sur une feuille de route à même de mettre un terme à la crise que traverse le pays ». Selon les formations politiques signataires, le 26 juin dernier, du Pacte pour une transition démocratique, « une période de transition est nécessaire pour créer un climat politique et institutionnel ». Parmi les propositions considérées par les initiateurs de cette initiative comme condition sine qua non pour mettre fin à la crise, figure l’adoption « d’une Constitution consensuelle par référendum populaire », avant l’organisation d’une élection présidentielle.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email