-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les feux de forêts… la main de l’homme

Les feux de forêts… la main de l’homme

Les feux de forêts qui se sont déclarés depuis juin dernier sont imputés à l’homme. C’est ce que révèle lundi un bilan de la Direction générale des forêts (DGF)  qui précise que 95% des incendies ont une relation avec l’élément humain.
Le directeur général des forêts (DGF), Ali Mahmoudi, a fait savoir lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan et à l’analyse des feux de forêt, indiquant dans la foulée qu’une superficie de 9 004 hectares a été parcourue par les feux, engendrés par 1 246 foyers d’incendie, entre le 1er juin et le 4 août.

Parmi les activités humaines à l’origine des feux de forêt, selon les explications du DGF, les feux de paille provoqués par certains agriculteurs pour alimenter le sol en nutriments pour leur prochaine culture, les décharges sauvages où des produits chimiques peuvent provoquer des départs de feu, ainsi que des gestes d’inattention des familles qui, notamment, éteignent mal leurs barbecues en forêt. Niant le fait que certains allument le feu pour la fabrication du charbon, Mahmoudi estime que l’exploitation du charbon de bois à partir des feux de forêt est quasiment impossible, d’autant que sa fabrication obéit à d’autres techniques.

Par ailleurs, c’est 38 wilayas qui ont été touchées par les feux de forêt. « 38 wilayas sur les 40 concernées par le dispositif de prévention et de lutte ont été touchées par les feux de forêt, à l’exception des wilayas de Biskra et d’El Bayadh », a-t-il précisé. La wilaya de Tizi-Ouzou est la plus touchée par les incendies avec 1 480 ha et un total de 196 foyers d’incendie, suivie par Ain Defla (1 191 ha et un total de 56 foyers), Tissemsilt (1 161 ha et un total de 34 foyer) et Bejaïa (1 037 ha et un total de 87 foyers). Avec un total de 4 769 ha, ces quatre wilayas représentent à elles seules 53% du bilan total des incendies de forêt. Ce qui fait que le centre du pays reste le plus touché par cette catastrophe.

Pour ce qui est de la répartition mensuelle des feux de forêt, le mois de juillet a connu le plus grand nombre d’incendies avec 822 foyers, soit une moyenne de 27 par jour, qui ont ravagé 5 940 ha. Cependant, le mois d’août annonce déjà la couleur. Car pour les quatre premiers jours du mois seulement, ce sont 126 foyers d’incendie qui ont été déjà recensés, soit une moyenne de 31 foyers par jour.

Par rapport à l’année dernière, celle-ci connaît une recrudescence des incendies, menaçant ainsi le patrimoine forestier du pays. En effet, il a été enregistré en 2018 la perte de « seulement » 2 300 hectares par les feux de forêt à travers le pays, engendrés par quelque 797 foyers d’incendie. Les wilayas les plus touchées étaient alors Batna, Khenchela, Médéa, Ain Defla, Tlemcen et Saida. Notons que le bilan de l’année passée est l’un des plus faibles enregistrés depuis plusieurs années.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email