-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les faux enlèvements d’enfants amplifient la psychose

Les faux enlèvements d’enfants amplifient la psychose

De plus en plus de jeunes enfants des deux sexes montent des scénarios de leur propre kidnapping, soit pour passer des jours avec leurs amis, soit pour échapper à la colère de leurs parents. Repris par certains médias, beaucoup de faux cas d’enlèvements d’enfants ont été annoncés depuis le début de l’année, chose qui a poussé la Gendarmerie nationale à réagir, en chiffres, et à expliquer le phénomène tel qu’il est en Algérie.

Dans un communiqué mardi, le commandement de la Gendarmerie nationale tient à apporter des précisions sur le phénomène des enlèvements d’enfants suite à plusieurs rumeurs colportées par les médias faisant état de rapts perpétrés dans plusieurs coins du pays.
Selon la Gendarmerie, depuis le début de l’année 11 alertes portant sur des enlèvements d’enfants ont été enregistrées par ses unités à l’échelle nationale, dont 6 affaires ont été élucidées, tandis que les 5 autres n’étaient que de fausses alertes.

Les enfants au centre de ces affaires sont âgés entre 1 mois à 17 ans. Aussi, poursuit la Gendarmerie, 5 enlèvements ont été effectivement perpétrés. Toutefois, ses unités d’intervention ont pu sauver les enfants kidnappés, tandis que quatre autres enfants, déclarés enlevés, ont tout simplement fugué et ils n’ont en aucun cas été enlevés, précise le communiqué. Le Commandement de la gendarmerie tenait à apporter cette précision.

Elle était nécessaire du moment qu’« on assiste, ces derniers temps, à une vague de rumeurs diffusées par certains médias qui rapportent que des enlèvements d’enfants sont perpétrés ici et là, alors qu’il s’agit de fausses alertes, car beaucoup de cas signalés comme étant des enlèvements se sont avérés faux du moment que des enfants ont quitté leurs maisons parentales de leur propre chef et que d’autres ont planifié un scénario de leur rapt pour échapper aux punitions de leurs parents », indique -t-il. Pour mieux étayer ses déclarations, la Gendarmerie a présenté quelques exemples de fausses alertes portant sur des kidnappings d’enfants.

L’affaire des deux filles, T. R et Z. A âgées de 16 ans, annoncées enlevées par des ravisseurs à Mila s’est avérée être finalement une simple rumeur, d’autant plus que les gendarmes enquêteurs sont arrivés à la conclusion qu’elles ont quitté la maison parentale par leur propre décision pour aller à Béchar.

L’autre affaire concernant une jeune fille de 14 ans, la nommée B. I., annoncée aussi enlevée à Oran, a été traitée par les gendarmes qui a conclu à une fausse alerte, la fillette s’étant déplacée à la maison de sa tante sans prévenir ses parents, chose qui a poussé sa mère et son père (divorcés) à croire à un enlèvement par des inconnus. Une troisième affaire où tout le monde a cru à un enlèvement est celle des deux lycéennes de Tizi Ouzou, âgées de 17 et de 16 ans.

Les deux filles ont monté un scénario de leur enlèvement, cela pour justifier leur absence de plusieurs jours de la maison. Toutefois, elles ont été démasquées suite aux investigations menées par les gendarmes de Tizi Ouzou. La quatrième affaire, évoque la Gendarmerie, porte sur un enfant de 12 ans, le nommé Gh. M. qui a fait croire à son enlèvement à Boumerdès.

L’enquête menée par les gendarmes a permis de dévoiler qu’il s’agissait d’un scénario monté de toute pièce par cet enfant avec la complicité de son faux ravisseur, afin de justifier son absence de la maison. Enfin, le cinquième cas de faux enlèvement traité par les gendarmes concerne les deux jeunes filles âgées de 16 ans qui ont déclaré avoir été enlevées par des inconnus, alors que l’enquête a démontré le contraire.

En réalité, les deux filles ont passé des nuits avec leurs amis, et pour contrer la colère de leurs parents, elles ont trouvé ce subterfuge en expliquant qu’elles étaient kidnappées par des inconnus. La Gendarmerie nationale rappelle la mise à disposition du numéro vert « 10 55 » pour signaler tout cas d’enlèvement et que ses unités sont prêtes à intervenir 24/24.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email