-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les factures d’électricité moins chères dans le Sud

Les factures d’électricité moins chères dans le Sud

Les factures d’électricité des habitants du Sud seront désormais réduites de 65%. C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Energie Mustapha Guitouni lors d’une visite de travail dans la wilaya de Relizane, jeudi passé.
A présent, les habitants des wilayas du Sud bénéficieront de l’électricité subventionnée par l’Etat. Cette décision intervient après les protestations des habitants de certaines wilayas, notamment celle de Ouargla, suite aux fréquentes coupures du courant électrique dues aux fortes chaleurs, qui ont enregistré cette année des records, dépassent même 50°C. Guitouni, qui commentait ces mouvements de protestation lors d’une rencontre sur les énergies renouvelables la semaine passée à Alger, a déclaré que les fortes chaleurs ont affecté les équipements de la Sonelgaz. Cette dernière est selon le ministre sur le terrain, et « les dépannages se font » et que « les gens travaillent 24 heures sur 24 ». Selon le ministre, les conditions climatiques, que « nous ne pouvons pas contrôler », dit-t-il, sont à l’origine de ces coupures qui ne dépassent pas les trois heures. Il les a d’ailleurs imputé au
« tirage qui se fait sur les câbles en même temps », expliquant que les coupures sont normales, du fait qu’ « on a dépassé les 50°C ».
Cependant, cette décision de réduction sur la facture d’électricité, qui été proposée dans le cadre du projet de loi des finances 2018, est perçue comme une solution qui vise à calmer les esprits et absorber la vague de protestation dans certaines wilayas du Sud. Surtout que la situation prend de l’ampleur, plusieurs autres wilayas après Ouargla, comme Tamanrasset, ayant choisi la voie de la protestation pour faire entendre leur voix.
Guitouni a en outre affirmé que Sonelgaz est en mesure de faire face à la demande accrue, et de maîtriser les coupures de courant causées par la hausse record de la température surtout dans le Sud du pays. Il a par ailleurs assuré que le groupe Sonelgaz « a un avenir prometteur dans les marchés maghrébins et africains » dans les domaines de l’exportation de l’électricité et l’investissement en énergies renouvelables. 
Le ministre a fait savoir que Sonelgaz, qui réalise actuellement, à travers ses deux filiales, une station de transformation électrique basée sur l’énergie solaire au Soudan et en réalisera bientôt au Mali et dans d’autres pays africains, est en négociations avancées pour l’exportation de l’énergie électrique en Tunisie et en Libye.
Il a d’autre part révélé le taux de consommation nationale d’électricité qui, dit-il, a atteint mercredi plus de 13.900 mégawatts sur un total de 16.000 mégawatts produits par Sonelgaz. Selon lui, cette situation « confirme que le réseau est stable », avant qu’il ne signale certains délestages qui n’ont pas, affirme-t-il, duré longtemps.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email