-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les experts insistent sur le respect du confinement

Les experts insistent sur le respect du confinement

La pandémie du Covid-19 en Algérie en est à ses débuts et la courbe d’évolution est en montée exponentielle. Les experts, quant à eux, estiment que le pic est loin d’être atteint, préconisant le strict respect du confinement, comme seule solution en mesure d’aboutir à une maîtrise de la situation et éviter une catastrophe humaine.

C’est l’avis du professeur Mustapha Oumouna, spécialiste en immunologie à l’hôpital Mohamed-Boudiaf de Médéa, qui explique que les sujets à ce virus ne sont pas exposés au risque de manière égale et que l’état de santé des personnes y est pour beaucoup.

Lors de son passage avant-hier à l’émission « Studio El Djazaïr » sur la Chaîne Elbilad, le spécialiste distingue trois catégories : celle des personnes âgées et atteintes de maladie chronique, dont l’état de santé vulnérable les rend plus disposées à contracter le virus. La seconde catégorie, dont l’appareil immunitaire puissant et très résistant permet aux personnes atteintes du coronavirus avec les symptômes de s’en remettre facilement. La troisième catégorie consiste en « les super transmetteurs ». Cette dernière est qualifiée de la plus dangereuse et pourrait être à l’origine d’une propagation fulgurante du virus.

Il a, en outre, signalé que le tabagisme est un facteur de risque et absolument aggravant, compte tenu des effets fragilisant l’appareil respiratoire, notamment les poumons, appelant les personnes fumeuses à se ressaisir pour en finir définitivement avec ce fléau.

Le médecin spécialiste recommande, d’autre part, la consommation des fruits et légumes riches en vitamine « C », pour renforcer davantage le système immunitaire du corps à même de résister en cas de contagion.

Mettant l’accent sur l’impératif de se confiner, le Professeur considère que cette mesure reste la seule solution pour minorer les dégâts que le coronavirus a occasionnés dans d’autres pays tels l’Italie et l’Espagne, où les décès se comptent par centaines chaque jour. L’immunologue Oumouna adresse un message aux parents, leur recommandant de ne pas stresser leur progéniture et de lui expliquer que cette période de confinement n’est que des vacances prolongées. Ces conseils valent également aux femmes enceintes pour qu’il n’y ait pas un effet négatif sur le fœtus.

Et de recommander : « Je lance un appel aux parents. Ils ne doivent pas montrer la crainte à leurs enfants, car ceux-ci sont psychologiquement fragiles. Pour éviter le stress engendrée par l’isolement qui s’impose pour une longue durée, les parents doivent expliquer que la période de confinement n’est que des vacances prolongées, qu’il faudrait exploiter dans des activités bénéfiques sur le plan psychologique et intellectuel ».

Sur la question du recours à la chloroquine comme médicament à prescrire aux personnes atteintes du Covid-19, le Pr Oumouna explique que l’administration de ce médicament aux cas confirmés positifs, avant d’arriver au stade de la réanimation, pourrait éviter les méfaits des réactions du système immunitaire et l’exacerbation de la maladie. Il souligne toutefois que c’est le staff médical qui est censé décider de son utilisation, avec un contrôle minutieux dans les établissements hospitaliers.

Concernant le personnel soignant qui se trouve en première ligne dans la lutte contre le Covid-19 , le professeur tient à saluer ses sacrifices et insiste sur la nécessité de leur fournir les bonnes conditions pour qu’il puisse accomplir sur devoir professionnel. Une relève dans les hôpitaux, dit-il, avec une bonne nourriture, c’est le strict minimum à assurer à nos médecins. Non sans inviter la population à contribuer à la réduction de toute pression et à éviter la saturation aux hôpitaux.

Le Pr Oumouna conclut ses recommandations en disant que devant un tel virus, mortel et virulent, il faut avoir un corps sain un esprit encore plus sain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email