-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les étudiants dans la rue à Béjaïa: «La réintégration des exclus exigée»

Les étudiants dans la rue à Béjaïa: «La réintégration des exclus exigée»

Des centaines d’étudiants de l’université de Béjaïa ont battu le pavé mardi.  Ils ont marché sous la coupe de la coordination locale des étudiants (CLE) à partir du campus Tharga Ouzemour jusqu’au siège de la wilaya où ils ont observé un rassemblement pendant plus d’une heure bloquant ainsi la circulation automobile sur le boulevard de la Liberté. Devant le siège de la wilaya, des étudiants sont intervenus pour réclamer la réintégration de leurs camardes exclus. I

ls ont « dénoncé les intimidations » dont ils sont l’objet de la part des responsables de l’université et exprimé leur hostilité par rapport aux mesures prises dernièrement et qui a conduit à l’exclusion de 600 étudiants. Ils ont exigé l’annulation de l’application de l’article 34 de l’arrêté N° 72 datant de novembre 2011 » sinon, la colère des étudiants va encore s’abattre sur les responsables de l’université dans les jours à venir.
Ils ont annoncé une assemblée générale qui va décider des suites à donner dans les prochains jours. Les manifestants estiment que « le manque d’orientation et réorientation des étudiants vers les filières de leurs choix ont été à l’origine de leurs échecs ».

La Coordination locale des étudiants-qui regroupe 11 associations et comités des cités – a arboré aussi des slogans comme : « Pour une université publique et gratuite, pour l’amélioration des conditions socio pédagogiques à l’université et dans les résidences U ». Des manifestants ont scandé aussi des slogans hostiles aux responsables de l’université. Parmi la foule on peut observer deux carrés distincts : celui des étudiants du département d’architecture et celui des sciences infirmières qui exigent « la reconnaissance de leurs diplômes et l’accès au Master sans conditions et avec respect des choix ». Dans une déclaration rendue publique avant-hier, la CLE relève« l’absence de suivi et de réorientation des étudiants en situation d’échec, par une équipe de formateurs censée les aider à avoir un bon parcours et un diplôme digne de ce nom, comme stipulé dans le même article ».

« Au lieu d’essayer d’encourager les étudiants dans leur formation et de créer un climat d’étude favorable, l’administration se contredit avec cet article et se voile la face pour nous attaquer et nous calomnier », lit-on encore dans le document émanant de la CLE. Pour rappel, les étudiants ont bloqué l’accès au campus de Targa-Ouzemour la semaine passée et observé plusieurs rassemblements dont deux devant la Bibliothèque centrale du Campus au début de cette semaine. A titre de rappel, huit étudiants devraient passer devant la justice suite à une plainte de l’université, indique un membre de la CLE.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email