-- -- -- / -- -- --
Monde

« Les Etats du CCG et la Turquie doivent s’excuser auprès du peuple syrien »

« Les Etats du CCG et la Turquie doivent s’excuser auprès du peuple syrien »

Le peuple et les dirigeants syriens n’ont pas besoin d’attendre une intervention du vice-président américain Joe Biden à l’université de Harvard pour connaitre le rôle joué par la Turquie, les EAU , le Qatar, l’Arabie saoudite et les autres dans le soutien financier, militaire des groupuscules armés en Syrie.

C’est ce qu’a affirmé le ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal al-Mokdad dans un article publié dans le quotidien libanais al-Bina. D’après lui, ce qui est en revanche incompréhensible, c’est que ces états demandent des excuses américaines alors qu’ils devraient tous faire des excuses à la Syrie et a la communauté internationale qui ne s’est pas salie les mains dans le soutien de ce terrorisme. Mokdad estime que la coalition occidentale dirigée par les Etat Unis qui se targue d’être le héros de la démocratie se comporte d’une façon contradictoire sur la scène internationale.

« La coalition refuse par exemple le principe de l’égalité des Etats, pourtant dicté par la charte des Nations Unies et s’octroie le droit de prendre des décisions par procuration au nom de tous, pour leur bien et leur mal », a-t-il déploré. Évoquant l’exigence turque d’installer une zone tampon en Syrie et en Irak, le chef de la diplomatie syrien a assuré qu’il en découlera un prix exorbitant à payer aux niveaux régional et international. « Les Turcs feront face à une résistance farouche de la part de citoyens syriens pour défendre leur identité nationale syrienne », a-t-il averti, rappelant aussi que le camp occidental n’est unanimement d’accord avec cette suggestion.

Quant à l’Arabie saoudite, Mokdad l’accuse d’avoir causé la mort de dizaines de milliers de Syriens, depuis le début de la crise. Il lui reproche de prévaloir les intérêts américains et européens à l’insu de ceux des arabes en général et des Saoudiens en particulier. « Si la famille royale prétend protéger les Lieux saints et la religion de Dieu, pourquoi s’attelle-t-elle à faire éclater les différences sectaires et communautaires, et pourquoi attise-t-elle les feux de la zizanie parmi les Musulmans, au lieu d’œuvrer pour la sagesse afin de mettre fin aux clivages entre eux ? », s’est-il interrogé.

Le diplomate syrien s’est également prononcé sur la stratégie américaine dans la région. Il considère « qu’elle vise essentiellement à prolonger la durée de la guerre contre la Syrie le plus longtemps possible pour l’affaiblir, soit en laissant la voie libre aux convoitises ottomanes d’Erdogan au nord, soit à travers le soutien que les israéliens fournissent aux terroristes au sud ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email