-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les étals regorgent de mandarines et de pommes locales

Les étals regorgent de mandarines et de pommes locales

En cette fin d’automne qui annonce le début de l’hiver, le temps est marqué par des températures douces en attendant l’arrivée des pluies où sévira un climat glacial. Au niveau des marchés,
cette demi-saison est riche en fruits et légumes frais, avec souvent une abondance permettant des prix raisonnables.

La clémentine est reine dans nos marchés en ce moment. Son prix se situe entre 100 et 120 dinars. Il varie à la hausse hors du marché. Il reste cependant raisonnable et ce serait une erreur de ne pas en tirer profit pour le bien de sa santé.

C’est le moyen le plus naturel de combat contre la grippe, alliant saveur et aliment sain. C’est aussi le moyen de laver son estomac, d’éliminer les graisses et de stimuler son appétit.

Les oranges Thomson, encore précoces, sont abondantes en ce moment dans nos marchés. Le kilo se situe entre 70 et 100 dinars. Les marchands ambulants la vendent même à 50 dinars.

C’est une aubaine et ces oranges bien juteuses et pulpeuses doivent se consommer sans modération à la place, surtout, de ces boissons industrielles à base de produits chimiques et de conservateurs qui se disent boissons à l’orange et n’ont de ce fruit que la couleur. Nos pommes locales remplissent les étalages de nos marchés. Elles sont vertes ou jaunes. Elles sont savoureuses et procurent un immense bien à la santé.

Nos pommes sont 100% bio, la preuve, elles pourrissent après leur maturation, à l’inverse des pommes importées qui gardent, sous l’effet de conservateurs à outrance, leur aspect initial une année entière, ce qui n’est pas naturel et est douteux quant à leur caractère sain.

Vive nos clémentines, nos oranges et nos pommes ! Elles concurrencent allégrement les bananes importées dont le prix a presque triplé, dépassant les 400 dinars le kilo. Pour ce prix, il vaudrait mieux acheter nos dattes qui foisonnent dans leur pleine saison avec une qualité irréprochable. Prendre un verre de lait avec des dattes tendres déglet nour est un délice suprême.

C’est aussi la saison des figues sèches de Kabylie dont les valeurs nutritives et thérapeutiques ne sont plus à démontrer. Les légumes sont aussi en abondance dans nos marchés, surtout la pomme de terre, l’oignon et la tomate tardive. Jamais la pomme de terre n’a été aussi disponible avec des prix aussi bas. Elle est de très bonne qualité. Il en est de même pour l’oignon.

On le trouve en grande quantité dans les étals et son prix peut descendre jusqu’à 20 dinars le kilo. Les tomates en fin de saison remplissent nos marchés. Il faut les déguster maintenant avant l’arrivée de celles cultivées sous serre, de goût inférieur et de valeur nutritive passable.

Les prix des autres légumes frais sont en ce monent plus élevés, surtout la courgette, mais il est inutile d’en acheter en grandes quantités, quelques-uns suffisent pour assaisonner le plat cuisiné. Donc, le moment est des plus favorables et des plus opportuns pour le porte-monnaie comme pour la santé et le goût, de consommer ces beaux fruits et ces légumes qui sont la fierté et la grandeur de notre terroir. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email