-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Espagnols sacrés, l’Algérie se forge et gagne une équipe d’avenir

Les Espagnols sacrés, l’Algérie se forge et gagne une équipe d’avenir

Au bout d’une finale à couper le souffle remportée dans les ultimes secondes face au Danemark (39-38 a.p), l’Espagne a été sacrée championne du monde pour la première fois de son histoire, alors que l’Algérie s’est forgée et a gagné une jeune équipe d’avenir, à l’occasion du Championnat du monde de handball des moins de 21 ans, clôturé dimanche soir à Alger après 13 jours de compétition (18-30 juillet).

Très solides tout au long du tournoi, les Espagnols ont annoncé la couleur en gagnant tous leurs matchs du premier tour : Brésil (29-21), Russie (31-26), Burkina Faso (38-12), Macédoine (36-25) et Tunisie (25-21). 

Pratiquant un handball plaisant et efficace, l’équipe espagnole, entraînée par Martin Sanz, a poursuivi son parcours sans faire trop de bruit pour ne pas endosser tôt le statut de favori. 

Les camarades du gardien Ledo Mendez, auteur d’un arrêt décisif puis du but de la victoire en finale, ont encore dominé l’Argentine 27 à 21 en huitièmes de finale. Arrivés en quarts, les Ibériques ont croisé la Hongrie, un adversaire qui leur a tenu la dragée haute avant de céder après prolongation (30-29).

 L’équipe espagnole a commencé alors à croire au titre mondial suite au “match référence” remporté en demi-finales devant la “machine allemande” sur le score de 26 à 21. 

En finale disputée dans une salle Harcha archi-comble, les hommes de Martin Sanz ont été confrontés à une formation du Danemark en pleine confiance après avoir écarté au carré d’As la France, championne du monde en titre (37-34). Les “Vikings” auront besoin de beaucoup de temps pour oublier leurs maladresses dans les dernières secondes face aux Ibériques qui ont saisi cette chance pour inscrire leurs noms au palmarès de la compétition mondiale. 

“Une finale de folie. Je n’arrive pas à réaliser qu’on a pu décrocher ce sacre mondial. Je remercie mes coéquipiers, notamment notre gardien de but qui a sorti un match d’exception”, s’est réjoui le demi-centre espagnol Daniel Dujshebaev. La France, elle, n’a pas réussi à conserver son titre acquis en 2015, se consolant avec la médaille de bronze à la faveur de sa victoire en match de classement contre l’Allemagne (23-22). 

L’Algérie gagne une équipe d’avenir Pour sa part, la sélection algérienne a atteint l’objectif tracé avant l’entame du tournoi en se qualifiant au Tour principal avec 6 points après deux victoires contre le Maroc (24-19) et l’Arabie Saoudite (23-21), deux nuls devant l’Argentine (25-25) et la Croatie (24-24) et une seule défaite devant les Islandais (25-22). 

Les joueurs algériens, conduits par le gardien-révélation Khalifa Ghedbane, ont démontré lors de leurs explications contre l’Islande et la Croatie qu’ils étaient capables de rivaliser avec les meilleurs. Mais les erreurs commises à ce niveau-là de la compétition ne pardonnent pas et le sélectionneur national Rabah Gherbi a bien souligné cette réalité. 

“Dans un passé récent, l’Algérie perdait par de gros scores en encaissant plus de 30 buts par match. Lors de ce Mondial, nous avons subi moins de 25 buts/rencontre. Objectif atteint donc, mais il y avait de la place pour faire beaucoup mieux.

Les joueurs ont tout donné et je suis fier d’eux tout comme le public qui a adopté cette équipe”, s’est félicité le coach des Verts. La Tunisie, championne d’Afrique en titre, a terminé 7e, juste derrière la Hongrie (5e) et la Macédoine (6e) grâce à sa victoire sur la Russie (8e) 36-21 en match de classement.

Les Aigles de Carthage, “rayonnants” durant ce tournoi, ont réussi à se placer devant de grandes nations de handball à l’image de la Slovénie (9e), la Croatie (10e), la Norvège (11e) et l’Islande (12e). Surprenante 15e place pour la Suède, dur apprentissage pour le Burkina Faso Les Suédois, triples champions du monde (2003, 2007, 2013), ont montré leurs premiers signes de fébrilité avec les trois défaites subies dans le groupe B face à la France (28-31), le Danemark (25-33) et la Slovénie (28-31). Qualifiée comme 4e, la Suède est tombée en 8es devant les Allemands (28-31 a.p). 

Le sélectionneur de la Suède, Ulf Nystroem, n’arrivait pas à expliquer cette déroute complètement inattendue : “Nous avons commis des erreurs de débutants, pratiquement lors de tous nos matchs joués. Les fautes se paient cash dans ce genre de rendez-vous. Il y a beaucoup de choses à revoir”. 

Pour sa première participation à une compétition mondiale de handball, le Burkina Faso n’a pas pu suivre le rythme de ses adversaires, concédant de très larges défaites : Tunisie (50-17), Espagne (38-12), Macédoine (48-20), Brésil (37-17) et Russie (45-09). Les débuts étaient durs pour le représentant africain dans ce Mondial U-21. Mention complète au public algérien, notamment celui de la salle Harcha-Hacène qui a pimenté ce Championnat du monde de handball des moins de 21.

“Ca ressemble à un public de football. C’est rare de trouver des supporters comme ça. Nous souhaitons éviter l’équipe d’Algérie à cause de la pression de son public”, avait avoué le joueur français Lagarde, avant l’élimination des Verts face à la Macédoine, adversaire des Bleuets en quarts de finale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email