-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les épreuves de sciences et de philosophie jugées faciles

Les épreuves de sciences et de philosophie jugées faciles

Au troisième jour du baccalauréat 2016, les élèves des filières scientifique, lettres et langues, lettres arabes ont abordé, dans de bonnes conditions, les épreuves de sciences et de philosophie. Les candidats ont manifesté, hier, une joie non contenue tant ces deux épreuves, qu’ils appréhendaient, étaient « faciles et à la portée de tous ».

Lors d’une tournée à travers des centres d’examen à la place du 1er-Mai, dont le lycées El-Idrissi, et le CEM Ibn Alhaythem, les lycéens qui concourent dans la filière lettres et langues ont estimé que l’épreuve de philosophie était « facile ».

Avec un visage jovial où se lisait une grande détermination à décrocher ce diplôme de fin de cycle scolaire, l’une des candidates, rencontrée devant le centre d’examen El-Idrissi, a avoué que les candidats étaient très angoissés avant le coup d’envoi de l’épreuve de philosophie.

« Ce matin, on a eu la peur au ventre avant de voir l’énoncé des sujets. Une fois le sujet entre les mains, toute notre peur s’est dissipée. On avait déjà la philosophie dans la poche », a-t-elle avoué soulagée. Un autre groupe d’élèves venant de quitter le centre d’examen ont estimé, eux aussi, s’être bien débrouillés en philo.

« On nous a proposé trois sujets au choix. J’ai opté pour le premier sujet parce que je le sentais bien et c’est aussi un thème qui m’a toujours attiré », a indiqué l’un d’entre eux. Un autre candidat nous a également fait part de sa satisfaction quant aux sujets proposés.

« Le sujet de philosophie était abordable. Je pense l’avoir très bien traité, en attendant l’épreuve de français prévue pour l’après-midi », a-t-il estimé. Les candidats scientifiques ont également jugé l’épreuve très facile, à leur portée.

L’un des candidats que nous avons abordés a trouvé que les deux sujets de l’épreuve de sciences étaient aisés et à la portée de tous. « Les sciences ont un coefficient déterminant pour la réussite à l’examen. J’espère que je vais cartonner pour assurer des points en plus, au cas où je travaillerais moins bien dans d’autres matières », a-t-il espéré.

Deux autres candidates rencontrées à la sortie du CEM Ibn Alhaythem nous ont confié leur peur de rater cette épreuve qu’elles ont trouvée quelque peu « compliquée » mais « pas difficile ».

« Cela a nécessité beaucoup de temps et beaucoup de concentration », ont-elles dit avec appréhension. Quelque 818 518 candidats concourent cette année à l’examen du bac, soit une augmentation de 19,73% par rapport à l’année précédente, selon l’Office national des examens et concours (ONEC), Sur ce total, on dénombre 549 593 candidats scolarisés et 268 925 candidats libres, soit un taux de 30% du chiffre global.

Les filles représentent un taux de 67% du total des candidats, et celui des détenus dans les établissements pénitentiaires est de 3 257. Prévue du 9 au 29 juin prochain, la correction sera confiée à 55 000 enseignants alors que les résultats ne seront connus que vers la fin de juin ou le début de juillet. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email