-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les enseignants suspendent la grève temporairement

Les enseignants suspendent la grève temporairement

Les écoliers auront cours ce lundi. La Coordination nationale des enseignants du primaire a décidé de « suspendre temporairement » la grève qui paralyse, depuis octobre dernier, plusieurs écoles primaires.

La coordination précise, dans un communiqué rendu public ce dimanche, que cette suspension reste provisoire et que « la poursuite de ce mouvement » de protestation aura lieu après les vacances d’hiver. Depuis presque deux mois, les enseignants du primaire mobilisés dénoncent les conditions déplorables dans lesquelles ils exercent et réitèrent leurs revendications qui n’ont pas trouvé d’écho de la part de la tutelle. Pendant 9 semaines, les cours ont été fortement perturbés dans les écoles.

Même si les deux réunions qui ont regroupé des représentants de la Coordination nationale des enseignants du primaire et des responsables du ministère de l’Education n’ont abouti à rien, le mouvement a été levé mais « temporairement », en attendant la deuxième réunion nationale entre les membres de la coordination et les représentants de la tutelle. Les enseignants grévistes comptent également « programmer les examens » du premier trimestre. Ces derniers envisagent, cependant, de « renouer avec ce mouvement chaque lundi après les vacances scolaires ».

Il est à noter que le ministère de l’Education nationale a annoncé jeudi passé une série de mesures en réponse aux revendications soulevées par les enseignants relatives aux volets pédagogique et socioprofessionnel. Il est question de l’application des dispositions du décret présidentiel 14-266 de 2014, qui « requiert la modification et la complétion des dispositions du décret exécutif N° 08-315 d’octobre 2008 relatif aux personnels du secteur de l’éducation ». Il s’agit de mettre seulement « les dernières retouches » sur ce projet devant entrer en vigueur au plus tard le 31 mars 2020, a affirmé le ministère. Du surcroît, le ministère s’attèlera à rembourser les enseignants ayant dispensé, en dehors des heures officielles, des cours de soutien aux élèves souhaitant perfectionner leurs compétences, notamment ceux de fin de cycle primaire.

Par ailleurs, le département de l’Education nationale a fait état de la régularisation de la situation des professeurs formateurs en continuant d’adopter le système de promotion automatique aux grades de professeur principal et de professeur formateur dans les trois paliers d’enseignement. Parmi les mesures prises au profit des enseignants, la tutelle a promis de procéder à « la régularisation de la situation des professeurs n’ayant pas finalisé leur formation en 2008 et 2012, et celle des professeurs adhérant aux grades en voie de disparition ». Quant aux revendications portant révision des programmes et curricula, et allègement du cartable, l’Education nationale annonce l’organisation d’une « large consultation » en y associant tous les membres de la famille éducative.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email