-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les enseignants contractuels maintiennent leur mouvement

Les enseignants contractuels maintiennent leur mouvement

Bien que le beau temps ne fût pas au rendez-vous, les enseignants contractuels du secteur de l’éducation nationale ont tout de même maintenu leur mouvement. Ils restent accrochés à leur revendication « d’intégration sans concours et sans condition ».

Ainsi, malgré la pluie, les enseignants protestataires ne comptent pas faire marche arrière. Hier, c’était leur troisième jour de grève. Ni le ministère de l’Éducation ni la Fonction publique n’ont réussi à calmer leur colère et à les dissuader de lâcher prise. Leur principale revendication est « le droit à un poste d’emploi stable ». Encore une fois, les enseignants contractuels que nous avons rencontrés hier ont demandé l’intervention urgente du Premier ministre Abdelmalek Sellal, pour prendre une décision politique pour leur intégration. Hier à 8h30, c’était encore le statu quo, mais aucun signe de tension ne se lisait sur les visages des protestataires. Le porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA), Idir Achour, qui a participé à la marche de la dignité, était toujours sur place pour orienter ses collègues. « Les enseignants se sont servis de bâches pour se couvrir de la pluie », nous dit-il. « Nous avons passé la nuit dehors comme des réfugiés », a-t-il ajouté. « Les forces de l’ordre sont elles aussi sur place. Ce qui a permis au moins d’assurer la sécurité des enseignants », a souligné notre interlocuteur, en faisant remarquer que des couvertures et des couettes en quantité suffisante ont été remises aux enseignants par les riverains.

« Le geste majestueux de solidarité des citoyens et les visites que nous ont rendues des syndicalistes et des hommes politiques resteront gravés dans nos cœurs », a reconnu Idir Achour. Contacté hier par nos soins, le président de la Fédération nationale des parents d’élèves, Khaled Ahmed, a indiqué avoir lancé un appel au ministère de l’Education et aux pouvoirs publics pour trouver une solution aux préoccupations des enseignants contractuels afin de ne pas entraver la scolarité des élèves. « Notre seul souci actuellement c’est l’intérêt des élèves », a-t-il lancé. Les enseignants contractuels et vacataires ont parfaitement raison de ne pas vouloir perdre leurs années d’expérience, juge-t-il. Selon lui, la ministre a répondu sur ce dernier point en leur accordant 6 points de l’expérience professionnelle. « Mais pour leur revendication principale qui est l’intégration sans concours, je ne peux pas dire si elle est légitime ou pas étant donné que les responsables concernés ont tranché cette question ».

Le président de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), Sadek Dziri, qui participait hier à un débat sur la Chaîne I de la Radio nationale, a insisté sur le fait qu’il faille trouver des solutions dans les plus brefs délais, étant donné que la fin de l’année scolaire est à nos portes. Il a fait savoir que les deux parties concernées (les enseignants contractuels et la tutelle) restent inflexibles. Les enseignants, pour leur part, ne veulent rien d’autre qu’une intégration directe, tandis que la ministre estime que cette dernière est impossible.

« Il faut s’asseoir autour d’une table de négociation pour pouvoir trouver un terrain d’entente qui mettra fin à cette situation qui risque de conduire le secteur vers le pourrissement », a préconisé l’invité de la Radio nationale. Pour sa part, le conseiller du ministère de l’Education, Chaïb Mohamed Draa, a tenu à rappeler l’impossibilité de recrutement direct, mettant toutefois en exergue le nombre d’années d’expérience qui leur servira de bonification. « La décision de valorisation de l’expérience professionnelle des enseignants contractuels par bonification des points est un grand acquis », a estimé le conseiller du ministère lors de son passage sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale. La même source a indiqué que le département de Mme Nouria Benghebrit a pris l’engagement de garantir un concours dans la crédibilité et la transparence.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email