Les engagements de Tebboune: augmentation des salaires, logements… – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Les engagements de Tebboune: augmentation des salaires, logements…

Les engagements de Tebboune: augmentation des salaires, logements…

Le volet social a été largement abordé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de l’entrevue périodique accordée aux représentants des médias nationaux. Le chef de l’Etat a assuré poursuivre sa politique sociale pour améliorer le niveau de vie des Algériens.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune s’est dit satisfait des mesures prises pour protéger le pouvoir d’achat des Algériens, lesquelles restent tout de même « insuffisantes », a-t-il dit. Il a, à cet effet, réaffirmé son engagement à poursuivre l’augmentation progressive des salaires des travailleurs de la fonction publique jusqu’à atteindre un taux de 47 % à 50 % d’ici à la fin de 2024.

Cette mesure d’augmentation a été accompagnée, a-t-il souligné, d’un contrôle rigoureux des marchés pour en finir avec la spéculation et les spéculateurs, afin de préserver le pouvoir d’achat des citoyens, tout en reconnaissant que la spéculation a la peau dure et qu’il faut une application stricte de la loi en la matière.

Il a également rappelé les mesures prises depuis 2021 au profit des travailleurs et des personnes à faibles revenus, indiquant que l’Algérie avait franchi un pas qualitatif en matière de développement et de préservation du caractère social de l’Etat.

Le chef de l’Etat est revenu sur le volet du logement. Il a assuré, à cette occasion, que les projets de réalisation de logements ne vont pas s’arrêter, soulignant son engagement dans ce sens. « La question du logement est placée en tête des priorités », a soutenu le président de la République, insistant sur l’importance d’accorder les logements à ceux qui en ont besoin.

Pour le Président, au-delà de l’aspect matériel, le logement constitue une philosophie sociale. Pour cela, les programmes de réalisation de logements ne s’arrêteront pas « vu la mentalité de l’Algérien qui veut être propriétaire » et qui « a le sentiment d’être à la rue lorsqu’il est locataire », a-t-il indiqué.

Selon M. Tebboune, beaucoup de problèmes sociaux ont été réglés grâce au logement, précisant que depuis 2017, 52 000 familles ont été relogées à Alger, dans des habitations décentes, contribuant ainsi à une meilleure éducation et une meilleure scolarité des enfants issus de ces familles.

Les finances du pays se portent bien, a souligné le Président, d’autant que « le logement est désormais à 100 % algérien », a-t-il dit, expliquant que l’Etat n’a plus à dépenser en devises dans ce secteur car les matériaux de construction, comme le ciment et la faïence, sont fabriqués localement et ne sont plus importés.

Il a affirmé, à cet effet, que les programmes de réalisation de logements de location-vente (formule AADL) se poursuivront car ils sont destinés à la classe moyenne, qui doit être protégée en tant que base stabilisatrice du pays.

Le Président a réaffirmé son engagement à défendre la classe moyenne et à répondre à ses préoccupations, soutenant qu’il a toujours défendu cette classe et que l’option qui s’offre à elle en matière de logement reste celle de la formule de location-vente.

« Aujourd’hui, nous avons les moyens de poursuivre cette formule, d’autant plus que les matériaux de construction sont fabriqués localement et que le coût de revient du logement est à 100 % en dinars algériens. Il reste les problèmes liés au foncier qui se posent au niveau des grandes villes, que nous allons régler en optant pour les immeubles hauts, comme c’est le cas à Alger, tout en maintenant la construction des logements individuels au niveau du Sud et des régions rurales », a expliqué M. Tebboune.

Pour ce qui est du logement social, il a affirmé qu’il était important que les commissions locales d’attribution de logements s’acquittent pleinement de leurs missions pour garantir une distribution équitable.

Concernant la formule du logement rural, le président de la République a estimé qu’elle était l’une des plus grandes réussites de l’Algérie, car ayant résolu d’innombrables problèmes, regrettant que personne ne parle de ces réalisations qui sont loin des grandes villes.

Cette formule a permis à de nombreuses familles issues du milieu rural de retourner dans leurs régions d’origine, a dit le président Tebboune, relevant que ce type de logement, qui offre toutes les commodités nécessaires, est de plus en plus demandé.

Après avoir qualifié la dynamique que connaît le secteur du logement en Algérie de révolution silencieuse, eu égard à l’impact socio-économique de la distribution des logements, qui fait de l’Algérie une « forteresse inexpugnable », le président de la République a soutenu que le citoyen qui bénéficie dans son pays d’un logement et de toutes les commodités le défendra sans aucun doute.

Les réalisations accomplies ont démenti les prédictions des « oiseaux de mauvais augure » qui s’attendaient à des troubles dans le pays en raison du logement et du chômage, a-t-il dit, ajoutant que « la situation a explosé chez eux ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email