-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les élèves de Blida en vacances sans avoir passé les examens

Les élèves de Blida en vacances sans avoir passé les examens

Alors qu’ils seront en vacances d’hiver à partir de jeudi prochain, les élèves des trois paliers de la wilaya de Blida partiront sans faire de compositions, car pénalisés par le mouvement de grève déclenché par le syndicat autonome CNAPESTE depuis pratiquement deux semaines.

C’est la première fois dans l’histoire du secteur de l’éducation que des élèves terminent un trimestre sans composer et sans faire de contrôles.

Les syndicats reprochent à la directrice de l’éducation de la wilaya de Blida de traiter les enseignants pareillement à des personnes qui ne méritent aucune considération. Aucune porte de la direction de l’éducation n’est ouverte pour le personnel de l’éducation, aucun accueil ne leur est réservé, aucun accès n’est autorisé.

Même scénario pour les représentants syndicaux, qui tentent de régler les problèmes des professeurs par le dialogue avec la première responsable du secteur mais reçoivent un niet catégorique de sa part.

C’est ainsi que nous avons pu voir une demande déposée, au siège du CNAPESTE, par une enseignante contractuelle qui a enseigné dans une école primaire durant l’année 2015-2016 mais qui n’a pas été payée à ce jour. « Je vous demande d’intervenir auprès de la direction de l’éducation de la wilaya de Blida pour régulariser ma situation financière car on m’a refusé l’accès à l’académie », pouvons-nous lire dans sa missive.

Les syndicalistes reprochent à la directrice de l’éducation sa gestion jugée catastrophique ainsi que d’énormes dépassements. A titre d’exemple, la délocalisation et la construction de la cellule des examens au lycée Ibn Rochd pour une somme de 850 millions de centimes.

Le projet, notent-ils, a été octroyé à une entreprise de réalisation de gré à gré et non suite à un avis d’appel d’offres comme le stipule la législation.

L’intendant ayant refusé de payer la facture parce que c’est interdit s’est vu relever de ses fonctions et muter ailleurs. Pourtant, la cellule en question était bien située où elle était au siège de l’académie. Pourquoi alors cette délocalisation, se demande-t-on.

Aussi, les enseignants ne décolèrent pas, et après un conseil de wilaya tenu samedi passé en présence de deux membres du bureau national, Messaoud Boudiba, chargé de l’information, et Abdellah Mokrani, chargé du contentieux, les professeurs affiliés au syndicat autonome CNAPESTE ont décidé de maintenir leur mouvement de grève et d’observer un sit-in devant le siège de la direction de l’éducation aujourd’hui.

Il est à noter que les membres du bureau national ont apporté leur soutien total à leurs collègues de Blida et ont même menacé de porter l’affaire au niveau national si la situation ne se débloquait pas.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email