-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Douanes démentent l’autorisation d’exportation des produits alimentaires subventionnés

Les Douanes démentent l’autorisation d’exportation des produits alimentaires subventionnés

La Direction générale des douanes (DGD) a démenti catégoriquement l’existence d’une autorisation d’exportation des produits alimentaires de large consommation et subventionnés par l’Etat, via les frontières sud du pays.

La réaction vient en réponse à une correspondance cosignée par cinq sénateurs du Sud (Adrar, Ouargla et Tamanrasset), adressée au vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, qui accusent le gouvernement actuel d’avoir octroyé cette autorisation. Ces sénateurs ont ainsi saisi le vice-ministre de la Défense afin qu’il intervienne pour mettre un terme à ces pratiques, qui constituent un véritable danger pour l’économie du pays mais qui représentent également un risque sur sa sécurité. Les signataires de ce document ont exigé « l’arrêt immédiat de l’exportation de ces produits, autorisée soit-elle ou non et peu importe le pays de destination. Cela à travers les centres frontaliers de Bordj Badji Mokhtar, de Timiaouine dans la wilaya d’Adrar, et de Tine Zaouatine et d’In Guezzam dans la wilaya de Tamanrasset », lit-on dans cette correspondance. Ils estiment que cette pratique constitue un grand danger pour l’économie nationale, d’autant, est-il précisé, qu’elle est considérée comme étant « un transfert de devises à l’étranger ».

Dans un communiqué rapporté lundi soir par la télévision nationale, la DGD rassure et précise que « le gouvernement actuel n’a délivré aucune autorisation d’exportation de produits alimentaires de large consommation via les postes frontaliers du sud du pays », rappelant les efforts et les actions des douanes dans la protection de l’économie du pays.

La préservation de l’économie nationale, particulièrement dans le contexte actuel marqué par une crise politique qui impacte directement l’économie, devrait être le cheval de bataille, notamment des douanes. La vigilance est donc de mise et les faux-pas ne sont pas sans conséquences sur l’économie nationale, déjà fragilisée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email