-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Douanes algériennes fêtent leur 53e anniversaire

Les Douanes algériennes fêtent leur 53e anniversaire

Un bureau spécialisé dans le patrimoine matériel relevant de la Direction générale des Douanes (DGD) a été créé en ce début de septembre et aura pour mission de « promouvoir et faire connaître le travail des services des Douanes algériennes depuis leur création à ce jour ».

C’est ce qui a été annoncé hier par le chargé de communication de la DGD, Djamel Brika, à l’occasion de la célébration du 53e anniversaire de l’institution douanière algérienne. Celui-ci, invité par l’association Mechaâl Chahid au forum d’El Moudjahid, a tenu à souligner que « l’existence de l’institution ne date pas d’hier et ses origines remontent à l’époque ottomane ».

Et d’enchaîner : « Mais sa concrétisation en tant qu’institution algérienne n’a été que le 5 septembre 1964, et cette date représente un fait exceptionnel : la création de la direction générale des Douanes (DGD) de laquelle relevaient 34 services extérieurs déployés sur le territoire national « .

Il poursuit : « Maintenant que la Douane algérienne recense 15 directions régionales, 52 directions de wilaya et 15 services de contrôle, il incombe à l’institution douanière de contribuer à la protection de l’identité nationale et à la formation d’éléments nationalistes imprégnés du patriotisme ».

« Et cela pour faire face à toute infraction susceptible de nuire à l’économie nationale et à notre patrimoine culturel et historique ». Dans ce sillage, un volet réservé à la protection de la mémoire historique nationale a été introduit dans le plan stratégique de la DGD 2016/2019 « a poursuivi M. Brika.

La Douane algérienne donne une grande importance à la formation de ses éléments en programmant des forums permettant de mettre en avant l’importance de préserver le patrimoine national matériel tout en collaborant avec les différentes universités.

Ces initiatives ont permis de déjouer plusieurs tentatives de contrebande et de récupérer ainsi plusieurs pièces archéologiques d’une valeur historique inestimable ainsi que des pièces de monnaie et plusieurs statuettes.

Afin de renforcer son efficacité en matière de protection du territoire national de toute menace étrangère, la DGD n’hésite pas à tisser des relations de collaboration avec les autres institutions de l’Etat, à savoir l’Armée nationale, la Gendarmerie et la Sûreté nationales.

Par ailleurs, Layadi Mohamed-El-Wassini, premier directeur général des Douanes, a apporté son témoignage sur cette administration dont les premiers fondateurs n’ont pas lésiné sur les efforts en faisant d’elle la première institution à avoir fait rentrer de l’argent au Trésor. 

Et de poursuivre : « Il faut savoir que nous travaillions à l’époque dans des conditions draconiennes avec l’administration de l’occupant français ; croyez-moi ce n’était pas une sinécure « . L’invité du forum d’El Moudjahid, ancien moudjahid, n’a pas hésité à « rappeler aux nouvelles générations » de faire preuve de patriotisme et de « ne pas oublier que le peuple algérien a payé un lourd tribut pour qu’enfin le pays puisse vivre en paix, dans la liberté « .

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email