-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les dernières précipitations éloignent le spectre de la sécheresse

Les dernières précipitations éloignent le spectre de la sécheresse

Les averses de pluie qui se sont abattues sur les régions centre et est du pays à partir de la journée de vendredi ont dissipé les craintes d’une sécheresse désastreuse pour la saison agricole.

Cette pluviométrie est survenue au moment où l’Algérie s’apprêtait à décréter l’état de sécheresse, redonnant ainsi l’espoir aux agriculteurs qui craignaient le retour des années de vaches maigres. Le président de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui, n’avait pas caché ses craintes en affirmant en décembre dernier que le stress hydrique commençait déjà à s’installer chez les éleveurs et les fellahs. 

« Ces averses de pluie accompagnées de grêle et de rafales de vent ont marqué les wilayas côtières et proches côtières du Centre et de l’Est », comme l’avait prévu le bulletin météorologique spécial.

Les pluies ont marqué Chlef, Aïn Defla, Tipasa, Alger, Boumerdès, Blida, Médéa, Bouira, Tizi Ouzou, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El Tarf, Souk Ahras, Guelma, Oum El Bouaghi, Constantine, Mila, Sétif et Bordj Bou Arréridj. Par ailleurs, des chutes de neige ont été enregistrées à partir de la soirée de vendredi sur les reliefs du centre et de l’est du pays dépassant 700 mètres d’altitude.

La neige a couvert les hauteurs de Blida, Médéa, Boumerdès, Tizi Ouzou, Bouira, Sétif, Bordj Bou Arréridj, Jijel, Skikda, El Tarf, Annaba, Mila, Constantine, Guelma, Souk Ahras, Tébessa, Batna, Oum El Bouaghi et Khenchela.

Outre ses bienfaits pour l’agriculture dans un pays où le système de l’irrigation n’est pas très en avance, cette pluviométrie, si elle devait se poursuivre, permettra de remplir les barrages et d’assurer l’alimentation en au potable, notamment dans les villages éloignés.

En décembre dernier, le directeur général de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), Arezki Barraki, s’est montré rassurant en affirmant que les 72 barrages en exploitation avaient affiché, à la date de 26 décembre, un taux de remplissage de 66,93 % avec un volume de stockage de 4,7 milliards de m3 », soit « des taux qui avoisinent ceux de l’année d’avant », précise-t-il encore.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email