-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les instructions de Tebboune : Les experts appuient

Les instructions de Tebboune : Les experts appuient

Les orientations données par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, au gouvernement, lors du dernier Conseil des ministres, sont “stratégiques” et font partie d’une “vision lointaine” devant “être concrétisées rapidement sur le terrain” pour booster l’économie nationale, ont estimé lundi des experts.

Des experts ont relevé hier l’importance des instructions du chef de l’Etat adressées particulièrement aux nouveaux ministres, notamment à la veille de la rentrée sociale et qui devraient être matérialisées afin de répondre aux attentes des citoyens et de booster l’économie nationale.

Dans ce contexte, l’économiste Kamel Kheffache a soutenu que “les orientations du président de la République s’inscrivent dans des visions lointaines” et font partie des stratégies sectorielles de développement de l’économie nationale, tout en soulignant leur impact sur la réalisation des divers projets, notamment ceux prévus dans le domaine des transports aérien, maritime et ferroviaire.

“Les membres du gouvernement sont appelés à concrétiser ces projets et à relever les défis, sachant que le président de la République a fait appel à des hommes de terrains ayant une longue expérience et qui peuvent servir sa vision du développement du pays”, a ajouté l’expert.

S’agissant de l’instruction relative à la création du guichet unique de l’investissement avant fin septembre courant, M. Kheffache a considéré cette instance comme une “priorité absolue” pour booster l’investissement.
“Après la publication de la nouvelle loi sur l’investissement, en attendant la promulgation de ses textes d’application, le guichet unique de l’investissement va résoudre les lenteurs et entraves bureaucratiques.
Grâce aussi à la plateforme numérique de l’investisseur, il sera question de garantir la transparence totale et de consacrer la confiance”, a assuré l’économiste.

De son côté, l’expert Abderrahmane Mebtoul a abondé dans le même sens, en estimant que les orientations du chef de l’Etat s’inscrivaient dans une politique de “meilleure gouvernance”, et visaient à éviter des surcoûts, les retards dans la réalisation des projets et d’accélérer le développement du pays afin de disposer d’une économie diversifiée.
Ces directives participent, selon lui, à “la libération des initiatives et à l’encouragement de l’investissement national ou international”, a poursuivi M. Mebtoul, tout en relevant “l’urgence” de créer de l’emploi pour absorber la demande exprimée à travers les inscriptions à l’allocation-chômage instituée par le président de la République.

“Ce sont des orientations positives, il appartient maintenant aux membres du gouvernement de les concrétiser sur le terrain”, a fait remarquer cet expert, en recommandant de “s’attaquer surtout à l’écosystème et à l’environnement des affaires à travers la lutte contre la bureaucratie et la réforme du système financier”.”L’Algérie doit profiter de la conjoncture actuelle qui est favorable pour asseoir une économie diversifiée”, a soutenu, par ailleurs, M. Mebtoul.

Le président Tebboune, qui a présidé ce dimanche la réunion du Conseil des ministres, a ordonné d’accélérer “l’acquisition, dans les meilleurs délais, d’avions et de navires en renfort des lignes aériennes et maritimes, d’Algérie vers les destinations internationales”.

Il a insisté également sur “le traitement définitif des dossiers déposés pour l’ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux ” et “la mise en exploitation, dans les plus brefs délais, des avions privés confisqués sur décision de Justice, dans le cadre des affaires de corruption, sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées.

Des instructions ont été données aussi pour accélérer la cadence des travaux de réalisation des projets de lignes ferroviaires, à travers les régions incluses dans le nouveau plan.

Lors de cette réunion, des directives ont été émises pour la reformulation d’une nouvelle stratégie pour le secteur de l’industrie pharmaceutique, à travers la consolidation de la production locale, en vue de couvrir le marché national, puis l’élaboration d’un plan d’exportation”.

Le chef de l’Etat a également mis en avant la nécessité de l’accélération et du suivi permanent des projets de réalisation des nouvelles stations de dessalement de l’eau de mer et la numérisation des services des impôts et des domaines de l’Etat, avant fin 2022.

Le Premier ministre a été chargé de superviser la coordination entre le Secrétaire général de la Présidence de la République, le Secrétaire général du gouvernement et le ministre de l’Intérieur, “en vue de codifier les mécanismes de levée des obstacles bureaucratiques sur les projets, sur la base des précédentes expériences et par souci d’éviter les situations de blocage”.

Le président de la République a ordonné, en outre, la création, avant fin septembre courant, du guichet unique de l’investissement.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email