-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les crimes et délits en hausse à Tizi Ouzou

Les crimes et délits en hausse à Tizi Ouzou

La criminalité et autres faits délictuels sont toujours en augmentation à Tizi Ouzou. Le rapport établi par les services de la communication de la sûreté de wilaya et portant sur les activités des différents services de police, dont nous détenons une copie, le prouve.

Le document indique qu’au chapitre des affaires relatives aux crimes et délits contre les personnes, les services de la police judiciaire ont traité au cours de janvier pas moins de 130 affaires dans lesquelles pas moins de 178 personnes, dont 20 femmes, sont impliquées. Les femmes et les mineurs sont de plus en plus nombreux à filer du mauvais coton.

Les mineurs sont au nombre de dix parmi les 178 personnes neutralisées par les policiers au cours de ce seul mois considéré. La cellule de communication de la sûreté de wilaya précise que parmi ces 178 personnes interpellées, 48 d’entre elles ont été présentées devant le parquet. Celui-ci, après étude, a placé 4 personnes en détention préventive et décidé de la citation à comparaître pour 42 autres.

Les deux autres personnes mises en cause par les services de police ont été laissées en liberté provisoire. Les enquêteurs de la police ont instruit et transmis au parquet 97 dossiers judiciaires.
S’agissant des affaires relevant du crime contre les biens, les mêmes services de la police judiciaire ont réussi à traiter 30 affaires dans lesquelles 38 personnes, dont deux femmes, sont impliquées. Un ressortissant étranger, dont l’identité et la nationalité n’ont pas été révélées, figure aussi parmi les personnes impliquées.

Le rapport de police donne lecture de la présentation de 12 personnes devant le parquet qui, après étude, a ordonné la détention préventive de 3 d’entre elles. Les neuf autres ont fait l’objet d’une citation à comparaître. Parallèlement à cela, les services de police ont traité et transmis 22 dossiers judiciaires à la même instance de justice.

Au chapitre relatif aux stupéfiants, psychotropes et autres substances à effet psychédélique, la cellule de communication de la sûreté de wilaya indique que les services compétents de la police ont traité pas moins de 8 affaires dans lesquelles 24 personnes, dont un mineur, sont impliquées. 22 d’entre elles ont été présentées devant le parquet.

Celui-ci, après étude de chaque cas, a ordonné la mise en détention préventive de 19 personnes et accordé la liberté provisoire à deux autres. La 22e personne présentée devant le parquet a été mise sous contrôle judiciaire. S’agissant du montage des dossiers judiciaires, un seul a été instruit et transmis au parquet par les services compétents de la police.

oncernant les affaires portant crime et délit contre la chose publique tels l’ivresse publique, la conduite en état d’ivresse, l’outrage à corps constitué, le rapport note que les services compétents de la police ont traité 42 affaires dans lesquelles sont impliquées 112 personnes dont une femme, un mineur et vingt et un ressortissants étrangers. 42 personnes ont été présentées devant le parquet mais seulement 8 d’entre elles ont été placées en détention préventive.

La cellule de communication de la sûreté de wilaya précise que 7 personnes ont été citées à comparaître, 25 ont bénéficié d’une liberté provisoire, 2 ont été mises sous contrôle judiciaire et 20 dossiers ont été transmis au parquet.

En ce qui concerne les atteintes aux bonnes mœurs, les services compétents de la police ont traité des affaires dans lesquelles 6 personnes sont impliquées. Le bulletin de la cellule de communication de la sûreté de wilaya donne lecture que les six personnes en question ont toutes été présentées devant le parquet, mais celui-ci n’a ordonné la mise en détention préventive que de 4 d’entre elles.

La cinquième a fait l’objet d’une citation à comparaître et la sixième a été mise sous contrôle judiciaire. Concernant le volet relatif au crime économique et financier, les services de police en charge de la lutte contre cette criminalité ont traité et élucidé 4 affaires et mis en avant l’implication de 7 personnes.

Toutefois, un seul criminel a été présenté devant le parquet où il a été décidé une citation à comparaître. Par ailleurs, ces mêmes services de la police ont instruit trois dossiers qu’ils ont transmis à la même instance de justice. Pour ce qui est de la lutte contre la criminalité urbaine, les policiers en charge de cette mission ont mené, au cours du mois de janvier, pas moins de 291 opérations coup de poing.

Ces opérations, qui ne sont pas toujours sans danger pour leurs initiateurs, ont ciblé 313 points tels que les quartiers reconnus comme sensibles, les lieux publics, les cafés maures, les marchés, les gares, les chantiers en construction, etc. Pas moins de 2 429 personnes ont été contrôlées dont 7 femmes, 3 mineurs et 12 ressortissants étrangers.

Parmi ces 2 429 personnes contrôlées, 46 d’entre elles étaient en violation des lois de la République, raison pour laquelle elles ont été présentées devant le parquet. En effet, selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, 2 personnes ont été arrêtées pour détention de stupéfiants et autres produits psychédéliques, 12 pour séjour illégal sur le territoire national, 13 étaient recherchées et les 19 autres pour différents autres délits.

Pour sa part, le parquet a décidé, après étude de chaque cas, la mise en détention préventive pour 12 personnes, le placement sous contrôle judiciaire pour une personne, la citation à comparaître pour 20 personnes et la liberté provisoire pour deux autres.

Au volet portant sécurité publique, les services compétents de la police ont enregistré, toujours au cours de ce mois, 31 accidents de la circulation au cours desquels 33 personnes ont été blessées. En matière de sanction, les policiers ont procédé à 25 mises en fourrière, 410 retraits de permis de conduire. Ils ont dressé 1 131 contraventions et effectué 442 opérations de contrôle et d’intervention.

Les mêmes services ont également ciblé, dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur l’intérêt de la prudence à observer sur les routes, pas moins de 3 283 usagers. Notons enfin qu’au volet de la police générale et de la réglementation générale, plus précisément ce qui a trait à la gestion et au suivi des commerces réglementés, les policiers ont fait 4 propositions de fermeture de débits de boissons de différentes catégories, procédé à 38 exécutions d’arrêtés de fermeture de débits de boissons de différentes catégories, effectué 112 opérations de contrôle dans des débits de boissons et divers commerces et enfin ont contrôlé 50 différents commerces.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email