-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Crabes se sont compliqué la tâche

Les Crabes se sont compliqué la tâche

Stade de l’Unité maghrébine, temps doux, excellent éclairage, affluence nombreuse, arbitrage de Denis Dembele, Marius Donatien Tan et Moussa Bayere. (Côte d’Ivoire)
Avertissements : FUS Rabat : Benjelloun (43e)
Expulsion : MO Béjaia : Lakhdari (78e)
MO Béjaia : Rahmani, Khadir , Bencherifa, Sidibé, Lakhdari, Rahal (Yaya, 70e),
Ferhat, Bentayeb (Yesli, 60e), Touati (Salhi, 83e), Beterongal, Baouali.
Entraîneur : Nacer Sendjak
FUS Rabat : El-Houasli, Skouma, Mandaw Sy, Benjelloun, El-Gnaoui (Om Njie, 68e)
Jarici, El-Bassil, Louani, Ennaffati (Bettache, 76e) Khalis, Fouzair (Benarif, 85e)
Entraîneur : Walid Regragui.

Grosse désillusion dans le camp des Crabes du MO Béjaïa qui n’ ont pas réussi à prendre option chez eux et devant leur merveilleux public pour le compte de cette première manche des demi-finales de la coupe de la CAF face à la coriace formation marocaine du FUS de Rabat.

Le match nul ayant sanctionné ces premiers débats avant le match retour prévu le 25 du mois à Rabat fait beaucoup plus les affaires des poulains du coach Regueragui. Certes, le score nul vierge paraît comme étant un piège pour les deux formations au retour mais, force est de reconnaitre que ce sera une mission des plus délicates pour les Bejaouis dans un stade qui leur sera très hostile, à ne pas en douter.

Il faudra vraiment une solidarité sans faille pour ne pas dire un miracle pour les camarades de Bencherifa et Sidibé pour espérer arracher leur billet pour la finale tant rêvée.

Les poulains de Sendjak mis sous pression par l’enjeu de la partie n’ont pu s’exprimer et imposer leur jeu devant un adversaire très bien organisé tactiquement malgré l’apport d’un public acquis tout à leur cause outre l’avantage du terrain.

Les Béjaouis ont, certes encore un espoir de rentrer dans l’histoire dans quelques jours à Rabat, mais au vu de la prestation des Marocains sur la pelouse du stade de l’Unité, notamment dans une bonne partie de la première mi temps, il n’ya pas de quoi pavoiser. Au coach Sendjak de trouver les solutions qu’il faut pour aller forcer le destin en terre adverse.

Le nombreux public qui espérait voir les Crabes faire la différence en seconde mi-temps est prendre une peite option est resté sur sa faim malgré la bonne volonté de certains éléments qui ont tout tenté devant une muraille marocaine bien en place.

Ce sont au contraire les Visiteurs qui se sont crée la plus dangereuse occasion non sans donner des frayeurs à tout un public à la 75’ par Bendjeloul. Ce dernier s’est présenté seul devant le portier béjaoui, Rahmani, qui a fait étal de toute sa classe pour s’interposer et garder sa cage vierge. La tâche des Crabes s’est d’avantage compliquée Juste après puisque Lakhdari pour cumul de cartons a vu rouge à la 77’. Piqués dans leur amour propre les Bejaouis ont mis le pied à l’étrier, mais c’était compter sans la détermination des Rbatais à ne pas rentrer bredouilles.

La chance tournera le dos au MOB dans les temps additionnels lorsque le gardien Hel Houasli détournera in extrémis un coup franc direct de Yaya qui aurait pu faire mouche. Tout reste à faire pour les deux équipes avec ce score vierge de parité. Ce sera une autre paire de manches et tout repose sur Sendjak maintenant pour aligner, le 25 de ce mois à Rabat, un onze de guerrier capable de revenir avec une qualification historique. Il suffit juste d’y croire.

Déclarations :

Nacer Sendjak (entraîneur/MOB) :

« Avant la rencontre, j’avais déclaré que ça allait être du 50/50, chose qui s’est produite ce soir. Je suis déçu par le résultat. Je ne comprends pas la décision de l’arbitre de ne pas accorder le but marqué en fin de match. Il fallait marquer, chose que nous n’avons pas réussie à faire à Béjaia, incha Allah on va pouvoir le faire à Rabat.

La formation du FUS a démontré qu’elle n’était pas championne du Maroc pour rien. La qualification pour la finale se joue en deux manches. Je pense que le match retour sera différent, nous avons les moyens de piéger les Marocains chez eux. Mes joueurs sont capables de relever le défi. Je regrette l’expulsion de Lakhdari, ça a pesé sur la fin de la rencontre ».

Walid Regragui (entraîneur/FUS Rabat) :

« Nous partons avec des regrets, mais au vu des cinq dernières minutes de la rencontre, on est contents de décrocher le match nul. Ce score laisse le MOB en vie en prévision de la seconde manche. Nous sommes conscients que si les Béjaouis parviendraient à ouvrir la marque chez nous, ça nous poserait des problèmes et nous serons obligés dès lors d’inscrire deux buts pour passer. Nous sommes confiants, d’autant que nous allons jouer devant notre public et nos statistiques à domicile plaident en notre faveur. J’espère que nous avons laissé une belle image chez le public algérien ».

Hamza El Hajoui (président du FUS Rabat) :

« C’était un match équitable entre deux équipes qui cherchaient à gagner cette première manche. Le MOB a fait un bon match, idem pour notre équipe qui s’est créée des occasions pour scorer. Pour moi, un 0-0 reste un score piège, et chaque équipe préserve ses chances de qualification. Notre objectif est d’aller en finale afin de préserver la dynamique, d’autant que depuis mon arrivée au club il y a deux années, nous avons remporté deux titres : une coupe du trône et un titre de champion. 

Je tiens à signaler l’excellent accueil qui nous a été réservé ici à Béjaia, tout le monde a été aimable avec nous, nous tâcherons de leur rendre la pareille à Rabat ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email