-- -- -- / -- -- --
Sports

Les Crabes prêts à forcer le destin

Les Crabes prêts  à forcer le destin

A pied d’œuvre depuis jeudi dernier à Lubumbashi, qu’ils ont rallié par un vol spécial affrété par la Fédération algérienne, les Crabes du MO Béjaïa, fort d’une délégation de 38 personnes et accompagné par le président de la Ligue national Mahfoud Kerbadj, ne pensent qu’a revenir au bercail avec le trophée tant convoité dans leurs bagages.

Et c’est avec un esprit de conquérants qu’ils se sont rendus chez le TP Mazembé qu’ils comptent bien piéger sur ses terres après avoir décortiqué son jeu avec le coach Nacer Sendjak et son staff technique.

Les Béjaouis seront donc cet après-midi face à leur destin, espérant écrire la plus belle page de l’histoire du club depuis sa création.

Force est de reconnaître, au vu de leur parcours dans ce challenge continental et au vu de leur prestation sur la pelouse du stade Mustapha-Tchaker à Blida lors de la finale aller, qu’ils ont les qualités pour créer l’exploit et écrire en lettres d’or le nom du MOB dans le palmarès de la CAF. Il faudra juste y croire et faire preuve d’une grande solidarité face à un adversaire qui aura tout un public derrière lui, et ce dans un stade qui ressemblera beaucoup plus à un chaudron.

Les Crabes, qui se sont rendus au Congo sans deux éléments clés, Benmelouka et Lakhdari, tous deux suspendus, devront faire aussi sans l’attaquant Touati, dont l’absence à l’aéroport de Dar El-Beida a mis le coach dans tous ses états.

Les Béjaouis logés à l’hôtel de Big Five, qui offre toutes les commodités et les moyens de récupération, savent ce qui les attend pour renverser la tendance en leur faveur et revenir au pays en héros. La dernière séance d’entraînement effectuée à l’heure du match (15h30) sur le terrain a laissé apparaître une grande concentration pour ne pas dire une grande détermination dans les rangs du gardien Rahmani.

 Les derniers réglages apportés par le coach Sendjak ont vu les joueurs s’adonner à une série de tirs au but. Ce qui dénote des ambitions du groupe à prolonger le suspense jusqu’au bout, non sans croire en leur chance de consécration.

Les Crabes, loin d’ignorer dans quelles conditions ils vont évoluer restent confiants et compteront pour cela sur leur volonté de se surpasser pour faire honneur aux couleurs du club de Yemma Gouraya et donc de l’Algérie. Seule une solidarité sans faille pourra faire la différence car et il est clair que Yaya, l’homme qui a éclaboussé par son talent le match aller en dominant partenaires et adversaires, va faire l’objet d’une attention très stricte.

Le coach du TP Mazembé, Hubert Velud, a d’ailleurs clairement annoncé à ses troupes et à la presse congolaise que le danger numéro un pour son équipe viendra de Yaya. Ce dernier a d’ailleurs été très sollicité lors de son arrivée en terre congolaise lors de la première manche. 

Il s’agira donc pour les Crabes de rester vigilants au début du match pour ne pas encaisser de but et exploiter la moindre brèche qui s’offrira à eux afin de marque le but qui leur permettra de repartir à zéro et faire douter le Tout Puissant Mazembé, loin d’être un foudre de guerre comme il l’a été dans un passé récent. Rahmani et Yaya n’ont plus rien à perdre mais tout à gagner, alors autant jouer toutes les cartes à fond pour s’offrir une place sur le toit de l’Afrique. Et toute l’Algérie l’espère. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email