-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les corps communs et les contractuels protestent devant la DE

Les corps communs et les contractuels protestent devant la DE

De nombreux travailleurs du secteur de l’éducation nationale, particulièrement des corps communs et ouvriers professionnels, ont convergé hier vers le siège de la direction de l’éducation à l’appel du bureau national du Syndicat des corps communs et des ouvriers professionnels du secteur de l’éducation (SNCOPEN).

Les protestataires ont réclamé à nouveau la prise en charge d’un bon nombre de points dont « l’abrogation des articles 18, 19 et 22 de l’ordonnance 06/03 de septembre 2006 en vue de titulariser tous les contractuels recrutés après le mois de septembre 2006 ». Ils ont exigé « la permanisation des contractuels recrutés au mois de mai 2015, et le renouvellement de leurs contrats et la réintégration de ceux déjà en fin de contrats », comme nous l’explique un syndicaliste.

Ils ont également réclamé « la révision du régime indemnitaire, la révision du statut particulier des corps communs et des ouvriers professionnels et le statut particulier de l’éducation ».
Les corps communs affiliés au SNCOPEN ont dénoncé « la gestion opaque des œuvres sociales, le rejet des décisions de promotion, l’absence de formation alors qu’un budget y est alloué, le non-paiement des rappels et l’exploitation des corps communs et ouvriers par les responsables des établissements.

Des travailleurs ont saisi l’occasion pour évoquer leur situation sociale « très précaire » relevant le fait que leurs salaires ne dépassent pas les 18 000 DA. C’est le cas d’un travailleur qui dit avoir exercé plus de 30 ans, alors qu’un autre relève le fait qu’il perçoit un salaire de 14 000 DA seulement. Un syndicaliste n’a pas manqué de dénoncer « l’opacité dans la gestion des œuvres sociales » qui, selon lui, « sont détournées de leur vocation à des fins syndicales ». 

Il exige aussi « la transparence dans la gestion de ce dossier et la fin de la rétention de l’information à travers les administrations ». Un rassemblement national est annoncé pour le 30 du mois en cours devant le siège de la direction de l’éducation de la wilaya de Tipasa.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email