-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les contractuels résistent

Les contractuels résistent

Les enseignants contractuels et vacataires sont plus que jamais déterminés à poursuivre leur combat. Leur mobilisation s’est intensifiée au 7e jour de la marche vers Alger, qu’ils ont entamée depuis la ville de Béjaïa.

Cette marche est la preuve ultime de leur désespoir et renseigne sur le ras-le-bol des enseignants contractuels et vacataires, qui veulent à tout prix obtenir leur intégration sans conditions.

L’hospitalité des citoyens des villes qu’ils ont traversées à Béjaïa et à Bouira a poussé les enseignants à ne pas renoncer. Ils comptent arriver lundi dans la capitale, selon le porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA), M. Idir Achour, qui participe à la marche.
Ce dernier s’est dit déçu par l’annonce de la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, dans laquelle elle affirme. « Le recrutement direct des contractuels est impossible mais la proposition portant valorisation de l’expérience professionnelle des enseignants contractuels est acceptable sur le principe ».
Ce syndicaliste n’a pas omis de critiquer cette annonce, indiquant à ce propos que « la valorisation de l’expérience professionnelle des enseignants contractuels dans le concours de recrutement de 28 000 enseignants n’est pas notre revendication ». M. Idir Achour n’a pas manqué de rappeler que des cas d’évanouissement ont été enregistrés, dont des femmes enceintes, des brulures aux pieds. « Un marcheur a été renversé par un camion lors de notre marche, heureusement qu’il se porte actuellement bien « , affirme notre interlocuteur.
Ce syndicaliste dénonce, par ailleurs, la réaction du directeur de l’établissement scolaire de Kadiria qui a tenté d’exclure les marcheurs ont voulu passé la nuit dans un établissement scolaire vide.

Les enseignants ont, en effet, marché plus de 200 kilomètres en 7 jours, tout en s’arrêtant à chaque fin de journée dans un lycée possédant des internats pour passer la nuit et reposer également. Le porte-parole du CLA s’est félicité de la solidarité populaire indescriptible, du mouvement associatif, des politiciens, du croissant rouge algérien et de la ligue des droits de l’homme ou des aides et des soins ont été apportés aux marcheurs.

Les enseignants contractuels et vacataires, au nombre de 28 000, revendiquent leur intégration sans conditions et sans avoir à passer le concours de recrutement prévu pour le 30 avril prochain. Cependant, la ministre de l’Education nationale y répondu par la négative lundi dernier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email