-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les contentieux entre entreprises nationales et internationales sous l’œil des experts

Les contentieux entre entreprises nationales et internationales sous l’œil des experts

L’association nationale à caractère professionnel, social et économique dite « Association algérienne des juristes » a organisé, samedi 18 mars 2017 au complexe touristique de Zéralda, à l’hôtel Mazafran, un colloque sous le thème « L’arbitrage international en Algérie ».

Cette importante manifestation a réuni une soixantaine d’avocats et experts algériens et étrangers ainsi que des industriels et cadres d’entreprises afin d’échanger leur savoir et leurs expériences dans le domaine de l’arbitrage international.

A l’ouverture du colloque, Rachid Harazi, président de ladite association, a indiqué aux présents que le colloque n’aurait pas pu être conçu sans l’appui et l’amitié des participants et intervenants, notamment Philipe Delebecque, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, venu de France spécialement pour cette journée, et Noureddine Benamara, docteur en droit de l’université Paris X, et autres, afin d’apporter un plus à ce premier colloque d’arbritage international qu’a organisé cette association algérienne.

Sur place, Maître Mohamed Mahmoud Rafik, avocat agréé auprès de la Cour suprême et du Conseil d’Etat, a répondu à nos questions, indiquant que le développement du secteur privé, en promouvant la sécurité juridique des échanges commerciaux et des investissements, a toujours figuré en bonne place dans l’agenda pour notre développement.

La promotion de cette sécurité juridique passe, notamment, par le développement d’une culture favorable aux modes alternatifs de résolution des litiges, dont l’arbitrage, dans l’esprit des décideurs politiques, des opérateurs économiques et des acteurs du monde judiciaire.

Maître Mohamed Mahmoud Rafik précise que cette vague de réformes sur le droit d’arbitrage répond au besoin de modernisation du système juridique du pays afin de rester compétitif sur le plan international.

A cet égard, ces législations tiennent compte des caractéristiques et des besoins de l’arbitrage commercial international. Notre pays doit s’ouvrir sur le monde à travers la pratique de l’arbitrage international, au souci de s’adapter au contexte international des affaires en écartant les dispositions de droits étatiques inadaptées, en combinant différentes lois et en considérant l’existence d’un droit corporatif, le cas échéant, et en dégageant ainsi des règles matérielles communes et un outil idéal de règlement des litiges dans ce domaine.

Le séminaire a mis en lumière que l’arbitrage constituait un instrument essentiel de la vie économique, en général, et des affaires économiques internationales du pays, en particulier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email