-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Constantinois refusent la nouvelle feuille de route

Les Constantinois refusent la nouvelle feuille de route

Les Constantinois ont réitéré ce vendredi leur attachement aux revendications populaires nées du mouvement citoyen du 22 février dernier. Ils étaient, sans exagération, plus de cent mille âmes à investir pour le quatrième vendredi consécutif les rues de la capitale de l’Est pour « exiger » cette fois-ci le départ « pur et simple » des icônes du système, accusé d’être à l’origine des crises multidimensionnelles que vit le pays.
Hommes, femmes et enfants de toutes les couches sociales ont été au rendez-vous dans une inédite manifestation qui a drainé même des personnes aux besoins spécifiques. Un niet catégorique à la nouvelle feuille de route proposée dans la lettre du Président sortant.
Les écrits et autres couvertures médiatiques ayant qualifié le précédent vendredi (8 mars), journée internationale dédiée à la femme de circonstanciel à l’origine de la sortie de milliers citoyennes, a été en tout cas démenti hier par les Constantinoises. Elles étaient des dizaines de milliers côte à côte avec leurs époux, frères et amis à sillonner dans le calme et la joie les principales avenues de la cité antique. Hissant des slogans hostiles au pouvoir et contre le prolongement du quatrième mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika, les manifestants scandaient en boucle presque des slogans appelant surtout le système à « dégager ».
Des scènes de liesse et des tableaux d’une rare beauté ont été en tout cas dessinés par les citoyens de la ville des Ponts. Sous l’œil des éléments des forces de l’ordre placés, comme c’est désormais devenu l’habitude, devant les principaux accès menant vers le siège du cabinet du wali.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email