-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les concessionnaires automobiles dans l’œil du cyclone

Les concessionnaires automobiles dans l’œil du cyclone

Le gouvernement entend assainir le marché de l’automobile en resserrant l’étau sur les concessionnaires et les importateurs d’automobiles, selon le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb. « Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a instruit le ministère des Finances pour interdire la domiciliation bancaire des opérations d’importations de véhicules de pays considérés comme des paradis fiscaux », a annoncé hier à Alger le ministre de l’Industrie et des Mines.

Sans donner plus de détails, le ministre a simplement dit que ces pays se distinguent par l’absence de transparence et par de fortes réticences à communiquer la moindre information à une autorité étrangère. Le ministre a indiqué aussi que le gouvernement agira dans le cadre des lois de la République au sujet des dossiers de surfacturation des importations de véhicules.

« Les problèmes seront traités à temps pour prévenir les dérives », a-t-il assuré lors d’une conférence de presse animée à l’issue de la réunion de préparation de la prochaine tripartite qui se tiendra en octobre prochain à Biskra.  Le ministre a également prévenu de « surprendre » les concessionnaires et derenforcer les dispositifs visant à protéger les consommateurs et l’économie nationale. Comme il a annoncé la mise en application de nouvelles dispositions, à compter de la semaine prochaine, afin d’obliger les concessionnaires de rappeler les véhicules qui présentent des défauts. 

Aussi, un arrêté ministériel sera publié aujourd’hui, stipulant que le client ne payera qu’une avance estimée à 10 % du prix du véhicule au lieu de 100 % actuellement. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email