-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Les com… « mis» de l’Etat

Tout prête à croire, la presse en parle, que certains ministres et walis de la République feraient la moue en attendant peut-être la « révolution ». Les mesures restrictives du Premier ministre ne plaisent pas à tout le monde. D’où l’insoumission de mettre sous le coude les dernières décisions du gouvernement. Instructions griffonnées par Sellal, nécessaires pour se préparer au pire, aux conséquences de la chute du prix du baril, baromètre de l’Economie nationale.

A se demander sous quelle(s) impulsion(s) s’excitent ses « insubordonnés » commis de l’Etat sous le serment de l’intérêt national. L’intérêt suprême. Cet intérêt serait peut-être aujourd’hui caduque aux yeux de la « communauté » fraternelle, ce nouveau corps constitué de gens invisibles, nourris de l’énergie divine qui décide de toute chose. Crée toute chose. Vend toute chose y compris l’humain. Achète toute chose y compris les croyances et les lois taillées à la sveltesse anglaise.
Les commis de l’Etat !
Les insoumis de la République !

Mais que vont-ils faire de la destinée de l’Algérie ? De ce qu’il en reste de cette Algérie ! Ils se positionnent en « Gnostique » compartimentés en « loges » qui autorisent telle ou telle « révélation ». Les instructions du gouvernement sont devenues une carte de dégustation, un menu dont le plat préféré est le « méchoui du peuple roulé à la farine et pimenté avec deux gouttes de citron aux yeux ». Une excitation au saignant le désire-t-il ce peuple. Pour lui, ils l’ont, le palais.
Les commis de l’Etat !
Les insoumis de la République !

S’ils cachent l’instruction de Sellal c’est qu’ils sont en phase de repenser l’architecture d’une Algérie nouvelle. Une Algérie vidée de ses principes, de son Histoire, de ses hommes, de sa spiritualité. Du rêve de nos martyrs vidés.
Les commis de l’Etat !

S’ils ne communiquent pas l’instruction de Sellal, cela ne veut pas dire qu’ils ne communiquent pas ces impitoyables « arrivistes ». Le principe est simple : ce qui est visible est le reflet de ce qui est invisible. Bien qu’ils communiquent discrètement : via des canaux codés par l’ésotérisme du nerf de la guerre. A travers les grandes enseignes des grandes marques qui poussent dans les zones industrielles masquées par les petits « épiciers ». Via des agences de sécurité armées jusqu’aux dents. Via les enchères mettant en vente, dans les braderies, ministres et walis. Via…

Les commis de l’Etat !
Les insoumis de la République !
Ah…

Via les intox, les tentatives de déstabilisations, les réseaux sociaux, les faux débats, via la décadence annoncée de l’Algérie…
Sellal, une instruction dont il s’agit ?
Laquelle ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email