-- -- -- / -- -- --
Sports

Les choses sérieuses commencent à Rio

Les choses sérieuses commencent à Rio

La sélection algérienne de football poursuit sa préparation à Rio de Janeiro en prévision de son match contre le Honduras, prévu jeudi pour le compte de la première journée du tournoi olympique 2016 (groupe D).

A pied d’ouvre depuis jeudi dernier à Rio, les hommes de Pierre-André Schürmann ont entamé, depuis, leur préparation pour cette première sortie officielle contre un adversaire décidé à jouer les trouble-fête dans le groupe D qui compte également l’Argentine et le Portugal, les deux favoris pour les deux places qualificatives.

Sous la houlette du duo Schürmann-Tasfaout, les partenaires du capitaine Ayoub Abdelaoui ont multiplié les séances d’entraînement à Rio, tantôt dans une caserne militaire, tantôt au stade annexe du prestigieux club de Botafogo avec des fois du biquotidien, en présence des 18 joueurs retenus pour ce tournoi.

L’équipe se prépare dans de bonnes conditions grâce aux efforts de la Fédération algérienne de football qui a pris toutes ses dispositions avant même notre arrivée à Rio. Les responsables du Comité olympique et sportif algérien sont également à féliciter pour leur aide », s’est réjoui Schürmann lors d’un point de presse animé lundi à Rio.

A trois jours de la première sortie de son équipe dans le tournoi après 36 ans d’absence, le coach suisse est en train de mettre en place les différents schémas tactiques pour contrer un adversaire qui a réalisé, selon lui, de nets progrès depuis le tirage au sort en avril dernier.

Il nous reste encore quelques jours de travail pour peaufiner notre stratégie et aborder cette rencontre dans les meilleures conditions contre un adversaire hondurien qui compte dans ses rangs cinq joueurs évoluant dans l’équipe première. Certes, ses dernières rencontres amicales ne plaident pas en sa faveur mais ce ne sont que des matchs-test », estime le technicien suisse.

Jouer match par match

Pierre André-Schürmann, qui regrette toujours l’indisponibilité de Chita et Gaaga, convalescents depuis plusieurs mois à cause de graves blessures, sans oublier la radiation à vie des équipes nationales de Zineddine Ferhat, comptera à Rio sur l’expérience et l’efficacité de son attaquant Baghdad Bounedjah, appelé en renfort pour secouer les filets adverses.

Les dernières rencontres amicales contre l’Irak (à deux reprises), l’équipe réserve de Valence et Grenade (Espagne) ont permis à l’entraîneur de passer en revue son effectif afin d’être fixé sur le onze idéal qui débutera le tournoi jeudi.

Une certitude, l’entraîneur helvétique abordera la compétition sereinement et sans mettre de pression sur son groupe, une recette qui a donné ses fruits lors du championnat d’Afrique des U-23 au Sénégal, où l’équipe algérienne avait atteint la finale. Il faut prendre le tournoi match par match.

Les joueurs doivent profiter de ces moments historiques dans leur carrière. Nous aborderons la compétition dans la peau d’un outsider mais avec l’objectif de réaliser le meilleur parcours possible », a-t-il dit. Une mission qui s’annonce des plus difficiles face à des sélections plus aguerries à l’instar de l’Argentine et du Portugal, deux grandes nations du football mondial.

Mais pour le président de la Ligue de football professionnel, Mahfoud Kerbadj, présent à Rio en tant que chef de délégation des footballeurs, la sélection algérienne a un coup à jouer dans ce tournoi.

« Je suis avec le groupe depuis son arrivée à Rio et je peux vous assurer que l’ambiance est excellente et les joueurs se donnent à fond à l’entraînement avec l’envie de réussir quelque chose au Brésil », a-t-il estimé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email