-- -- -- / -- -- --
Nationale

Vaccination: Les centres sanitaires sont prêts à Annaba

Vaccination: Les centres sanitaires sont prêts à Annaba

A Annaba, tout est fin prêt pour entamer la campagne de vaccination contre le nouveau coronavirus. Tous les services sanitaires n’attendent que le jour J, de même pour la population qui ne parle que de vaccination car elle souhaite en finir, une fois pour toutes, avec la pandémie et ses ravages sur la vie sociale et professionnelle.

La wilaya d’Annaba a enregistré 1 530 cas d’infection à la Covid-19 du mois de mars au 31 décembre 2020, et ce sur l’ensemble des 99 610 personnes dépistées en Algérie. Actuellement, les hôpitaux d’Annaba enregistrent très peu de cas d’admission, mais les dangers d’infection demeurent omniprésents. Est-ce enfin le début de la fin du nouveau coronavirus ? Les professionnels de la santé répondent par la négative.

Pour les blouses blanches, la situation sanitaire demeure toujours la même tant que la Covid-19 circule encore. Le virus est capable de frapper à tout moment s’il y a un relâchement dans le respect des mesures préventives. C’est pourquoi il est toujours recommandé d’observer rigoureusement les gestes barrière, même après la vaccination, qui débutera très prochainement.

Pour rappel, l’Algérie a déjà opté pour Spoutnik V, un vaccin russe dont l’efficacité est jugée à hauteur de 70%. Pour les professeurs de santé, «le vaccin Spoutnik V a fait ses preuves en Russie et ne présente aucun danger. Pour le moment, il est le mieux indiqué». Après le choix du vaccin russe, reste à déterminer les catégories sociales à vacciner en priorité.

Le personnel de la santé et les personnes du troisième âge sont tout indiqués dans ce choix. Il convient cependant de souligner que les personnes qui avaient été infectées et soignées, cette frange malheureuse de la société, connaissent aujourd’hui les conséquences douloureuses de cette maladie.

Un éminent professeur du CHU d’Annaba a déclaré au Jeune Indépendant que les «personnes qui ont été contaminées puis guéries connaissent actuellement des complications cardiovasculaires, rénales et neurologiques. Des malaises qui sont suivis par la perte d’odorat et du goût.

Deux à six mois après l’infection, plusieurs symptômes propres à la Covid-19 persisteront, dont la fatigue persistante et invalidante, la diminution des capacités pulmonaires, le syndrome de stress post-traumatique, l’anxiété, les douleurs articulaires ou musculaires, les capacités physiques diminuées et les diarrhées».

Ces symptômes, selon notre interlocuteur, peuvent varier d’une personne à une autre et se déclenchent surtout chez les personnes du troisième âge. Ainsi, l’avènement sinistre de la Covid-19, même après sa disparition, laissera de lourdes séquelles sur la vie humaine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email