-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Les Centres hospito-universitaires face aux défis de la modernisation

Les Centres hospito-universitaires face aux défis de la modernisation

Les CHU connaissent de grandes mutations dans le cadre du processus de modernisation, notamment en matière d’introduction des nouvelles technologies dans les méthodes de soin, ont affirmé des responsables de plusieurs CHU, en marge de leur participation à la 2e édition du salon international « El Moustachfa », organisé au palais des expositions au Pins maritime.

Ces responsables ont précisé que les CHU seront en mesure, dans les années à venir, de répondre aux aspirations des citoyens à travers l’amélioration de la qualité des soins.

Le directeur de l’EHU d’Oran, Mohamed Mansouri, a indiqué à ce propos que la « coelioscopie est désormais appliquée à 90 % dans toutes les spécialités », annonçant l’ouverture d’un service d’hygiène hospitalière et de biologique, spécialisée dans la prévention des infections nosocomiales. S’agissant du dossier informatique du patient, le responsable a précisé que son élaboration était sur la bonne voie.

Appliqué au niveau de 43 services, le dossier fait actuellement l’objet d’évaluation par une instance internationale qui lui a accordé une notation de 5,4/7 points, a-t-il ajouté.

Il a également fait part de l’ouverture de trois unités pour la prise en charge des AVC, des maladies cardio-vasculaires et de la douleur thoracique. Concernant le CHU Lamine Debaghine de Bab El Oued, le sous-directeur chargé des structures sanitaires, Mohamed Layeb a indiqué que cet établissement « connaît de grandes mutations en vue de répondre aux besoins des citoyens ». 

Il a rappelé dans ce sens le projet de prise en charge du cancer chez les enfants qui connaît un taux d’avancement de 80 % outre des projets portant sur la médecine nucléaire, la réalisation d’un pôle pour la prise en charge des maladies cardio-vasculaires et pulmonaires (en cours d’étude) ainsi que le développement d’autres spécialités à l’instar de la chirurgie cardio-vasculaire et thoracique.

Pour sa part, le directeur du CHU Mustapha Pacha, Rabah Bar, a souligné que la greffe d’organes figurait parmi les priorités de son établissement, annonçant l’ouverture d’une unité spécialisée dans la greffe de reins prélevés à partir de cadavres.

Le CHU a bénéficié d’un projet de réhabilitation qui s’étalera jusqu’à 2025 consistant en la création de pôles spécialisés dotés de parkings, ce qui permettra, a-t-il ajouté, d’améliorer les prestations, notamment en terme de soins.

Les services d’urgences, pilier de l’établissement, connaîtront également une « nette amélioration », a-t-il ajouté.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email