-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les candidats ont jeté toutes leurs forces pour le dernier jour

Les candidats ont jeté toutes leurs forces pour le dernier jour

Les candidats, qui ont saisi l’enjeu du dernier jour de campagne, n’ont ménagé aucun effort pour sillonner les villages et chefs-lieux communaux en vue de convaincre les électeurs avec leurs programmes.

Le rythme de la campagne a été très intense et rapide. A Akbou, les candidats ont défilé chaque jour dans la salle de cinéma pour convaincre les populations d’aller voter pour leur listes. C’est le cas des candidats du RCD aux APC et à l’APW.

Ces derniers ont ainsi animé un meeting à la salle de cinéma où ils ont évoqué les grandes lignes de leur programme électoral. Bachir Fahloune, tête de liste pour les APC, a fait l’éloge des candidats du parti et de leur militantisme, affirmant qu’ils sont venus dans l’intention de servir les citoyens.

Ils ont fait observer qu’ils sont venus avec une feuille de route bien remplie pour trouver des solutions à la crise qui secoue la commune depuis plus de dix années.

Les candidats du RCD ont ensuite ouvert le débat et écouté les citoyens qui n’ont pas hésité à poser des questions. Les candidats y ont répondu, exposant les solutions qu’ils comptent mettre en œuvre pour régler les problèmes.

Pour leur part, les candidats des listes du FFS aux APC et à l’APW ont sillonné ces derniers jours de nombreux villages et localités de la wilaya, dont les communes d’Amizour, Draâ El-Kaïd, Fénaïa, Béjaïa Kendira, etc.

A Tazmalt, la liste indépendante Assirem, le FLN, le RND, le FFS, le FA et le MPA, qui a parrainé le P/APC sortant, se livrent une véritable bataille sur le terrain.

La liste des indépendants Assirem semble prendre de l’avance sur les autres, y compris sur la liste du P/APC sortant et celle du FFS. Le FLN semble aussi en bonne santé grâce à un jeune candidat du nom de Massinissa Ouari.

Mais il faut attendre les résultats pour crier victoire car tout peut basculer à la dernière minute, comme le redoutent certains. En effet, le vote tribal a toujours prévalu sur tout autre considération dans cette commune qui est toujours un grand village. Le P/APC sortant, qui a présidé aux destinées de la commune pendant près de 25 ans, risque de perdre cette fois-ci car son camp est fracturé en trois.

Le FFS est fracturé également. Certaines familles qui ont toujours voté FFS ont adoubé les candidats indépendants Assirem bien estimés.

L’équation est très difficile cette fois à Tazmalt. Elle compte plusieurs inconnues. Impossible d’avancer un pronostic proche de la réalité. Vendredi après-midi, c’était la liste indépendante à l’APW « Ensemble pour construire l’avenir », drivé par Zahir Attouche, qui a animé un meeting à Tazmalt.

Les candidats ont exposé leur programme. Karim Tabbou, ex-premier secrétaire national et transfuge du FFS, était là pour soutenir cette liste composée essentiellement d’ex-militants du FFS en rupture de ban.

Hier, le candidat a aussi animé un autre meeting à la maison de la Culture de Béjaïa. A Akbou, le RND, dont la liste est chapeautée par le P/APC sortant de la commune d’Ighram, Boussaâd Ibaliden, a animé un meeting hier à la salle de cinéma de la ville.

Il assuré avoir préparé un programme ambitieux avec le concours du mouvement associatif local. Sur le choix de la ville d’Akbou pour être tête de liste du RND après avoir été exclu du RCD, il a affirmé qu’il y a vécu de très longues années et qu’il est venu avec des solutions à la crise que vit cette commune depuis plus de 15 ans.

Le candidat du RND à l’APW de Béjaïa, Hocine Kerrouche, continue de sillonner les communes et village de la région. Hier, le candidat a rencontré, à Chemini, les populations, où il a abordé la question des secteurs de la jeunesse, la culture, la santé, le rôle de l’Assemblée populaire de wilaya, le secteur de l’environnement, les équipements que doit avoir un chef-lieu de daïra et enfin la gestion des majorités passées.

« Nous sommes la solution au développement local », dit-il à l’adresse des populations de la région. Il a bouclé la journée par une rencontre à M’liha, dans la commune de Chellata. Hier, il devait animer des meetings à Ighil-Ali et Aït R’zine, et animer des rencontre de proximité dans les villages de ces deux communes, en sus de Béni Mansour.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email