-- -- -- / -- -- --
Sports

Les bilans d’abord, selon le MJS : Pas de réélection à la FAF

Les bilans d’abord, selon le MJS : Pas de réélection à la FAF

Les assemblées générales électives des différentes fédérations sportives n’auront lieu qu’après l’aval des services de l’administration centrale du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), ce qui signifie que le renouvellement des instances de la fédération algérienne de football réclamée par de nombreuse techniciens après la débâcle algérienne a la CAN 2017 n’aura pas lieu.

C’est ce qu’a fait savoir hier le ministère. “Les présidents des commissions de candidature ainsi que les secrétaires généraux de l’ensemble des fédérations sont informés que les assemblées générales électives ne se tiendront qu’après la finalisation de l’évaluation et l’examen des bilans moral et financier des mandats olympiques 2013-2016 par les services de l’administration centrale de la tutelle”, a écrit le MJS dans un communiqué. 

Cette note fait suite à des anomalies qu’ont enregistrées les services du ministère lors de la tenue des assemblées générales ordinaires de certaines fédérations, consacrées à l’examen, pour approbation, des bilans moral et financier des mandats olympiques 2013-201.

En effet, des sources concordantes ont confirmé le fait que certaines fédérations n’ont pas respecté, durant la tenue de leurs AG ordinaires, la nouveauté de l’adoption ou non des bilans moral et financier à bulletin secret et non à main levée, comme cela se faisait auparavant.

“Cette nouveauté consacrée par l’article 12 du décret exécutif N.14-330 du 27 novembre 2014 fixant les modalités d’organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales, ainsi que de leur statut-type, devrait donner plus de liberté et de transparence aux membres de l’AG d’exprimer leur vraie volonté sans être incommodés où contrariés par un vote à main levée”, comme indiqué dans le décret. Des voix s’étaient élèves ces derniers, jours pour réclamer le départ de l’actuel président de la FAF Mohamed Raouraoua et l’organisation d’une assemblée générale élective.

Suite à l’élimination au 1er tour de la sélection nationale de football de la CAN 2017 qui se déroule au Gabon. Cette sortie prématurée a conduit à la démission du coach nationale, le belge Georges Leekens et ses adjoints alors que les milieux de football s’attendaient aussi à un départ de Raouraoua.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email