-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les avocats d’Alger en grève de deux jours

Les avocats d’Alger en grève de deux jours

En signe de solidarité avec leur collègue incarcéré à l’établissement pénitentiaire de Boufarik suite à une plainte déposée par une magistrate qui travaille au niveau du tribunal de Blida, les avocats des différents barreaux du pays observeront ce mercredi et jeudi un arrêt de travail.

Les avocats du barreau d’Alger à l’instar des autres avocats dépendant des barreaux à l’échelle nationale ont boycotté, ce mardi et boycottent aujourd’hui toutes les audiences notamment pénales et criminelles programmées au siège de la cour d’Alger au Ruisseau en signe de protestation et contestation contre l’incarcération de maitre Rouagh Sid Ahmed par une juge exerçant au niveau du tribunal de Blida.

Les avocats à l’échelle nationale estiment que leur collègue a fait l’objet d’une « violation des droits de la défense ».

Le boycott a été décidé par le premier responsable du barreau d’Alger en l’occurrence Abdelmadjid Silini qui a délégué des membres du conseil de l’ordre des avocats de la capitale pour vérifier si le mot d’ordre a été suivi par tous les avocats exerçant sous son autorité à la cour d’Alger et à travers les tribunaux dépendant de l’autorité judiciaire de cette institution.

 Le conseil de l’ordre des avocats du barreau d’Alger envisage de poursuivre le mouvement de grève jusqu’à la libération de l’avocat incarcéré.

 Pour rappel, des dizaines d’avocats ont organisé au lendemain de l’incarcération de leur collègue une action de protestation pacifique au sein de la cour de Blida pour réclamer la libération de leur confrère.

Selon des avocats protestataires, leur collègue a été placé en détention provisoire pour « outrage à magistrat en plein exercice de ses fonctions » suite à un différend personnel avec une juge « notre collègue du barreau de Blida a été placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Boufarik suite à un différend personnel avec une magistrate », a déclaré maître Moumen chadi aux journalistes.

Ce dernier a clamé : « Le ministre de la justice et garde des sceaux doit intervenir pour mettre fin aux humiliations dont fait objet la corporation des avocats. Les droits professionnels des avocats sont bafoués au vu et au su même des justiciables ! ».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email