-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les autorités mettent les bouchées doubles

Les autorités mettent les bouchées doubles

C’est une rentrée scolaire qui ne ressemble pas à celles des années antérieures par l’ampleur des préparatifs pour être au rendez-vous le jour J et relever le défi d’ouvrir tous les établissements aux élèves qui habitent la région de Mihoub, frappée par le séisme et subis d’importants dégâts ou entièrement endommagés.

Les autorités ont dû mettre les bouchée doubles pour engager les travaux de réfection à temps et arriver à effacer les nombreux stigmates laissés par le sinistre, situation qui a permis au directeur de l’éducation de déclarer qu’« aucun élève ne sera privé de scolarisation ou n’aura pas de place dans n’importe quel établissement scolaire et dans tous les cycles d’enseignement ».

Ainsi donc, la normalisation d’une situation complexe du fait du déficit structurel en infrastructures scolaires, aggravée par un séisme qui n’a rien épargné, endommageant de nombreux établissements, a été une gageure pour les responsables concernés et même des membres du gouvernement qui ont effectué des visites de la zone sinistrée.

L’optimisme du responsable du secteur qui annonce que la rentrée se fera sous de bons auspices par rapport aux précédentes rentrées, est justifié par l’important volume des acquisitions d’infrastructures d’enseignement, de l’augmentation des effectifs d’encadrement pédagogique, de l’ouverture de nouvelles cantines et de la mise en service de nouveaux internats.

Ainsi, ce ne sont pas moins de 4 nouveaux lycées qui ouvriront leurs portes pour la rentrée dans les communes de Meghraoua, Draa Smar, Bouskène, et Ouled Maaref, ainsi que 4 CEM et 11 groupes scolaires, dont les capacités d’accueil vont permettre de soulager les établissements existants partant, réduire les surcharges constatées en certains endroits de la wilaya.

Le seul bémol signalé concerne les grandes agglomérations où la persistance du phénomène de surcharge des classes va encore se maintenir pour de multiples facteurs, notamment au regard du phénomène d’urbanisation dans les grandes agglomérations et à celui de l’exode rural qui affectent certaines villes.

Le directeur de l’éducation, Ahmed Lalaoui, a même indiqué que toutes les dispositions ont été prises pour que les élèves des 8 communes sinistrées soient accueillis, sans encombre, dans les différents établissements scolaires.

A propos des établissements endommagés et classés « rouge », au nombre de 7, le directeur de l’éducation fera savoir qu’ils ont tous été remplacés par de nouvelles infrastructures en préfabriqué qui sont fin prêtes pour recevoir les élèves à la rentrée. 

En outre, tous les établissements qui ont subi des dégâts, ont tous reçu des travaux de réfection, enregistrant des taux d’avancement globaux supérieurs à 95 %, pouvant être opérationnels le jour J, est-il souligné.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email