-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les «anti-gaz de schiste» tiennent leur manif devant la «maison du Syndicat»

Les «anti-gaz de schiste» tiennent leur manif devant la «maison du Syndicat»

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel de la Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique (CNLTD).

Le lieu de la rencontre fut la place de la Brèche, en plein centre-ville à quelques encablures de la maison du Syndicat où eut lieu la cérémonie officielle commémorant le double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures. Les autorités locales auréolées par la majorité des responsables locaux de l’alliance présidentielle « remodelée », ont été fidèles à une feuille de route minutieusement préparée.

Ce parterre officiel mené par le chef de l’exécutif de la wilaya a fait preuve de stoïcisme ignorant carrément ce qui se passait « dehors ». Aux cris de « Non à l’exploitation du gaz de schiste » ou encore « Le gaz de schiste, une ligne rouge », les représentants du RCD, du MSP, d’Ennahda et du MJD soutenus par d’anciens députés ou encore quelques défenseurs des droits de l’Homme, noyés dans un amas de treillis bleu abondamment répandus aux alentours de la place, ont tout de même réussi à faire passer leur message.

Peu informés, les citoyens agglutinés autour des manifestants faisaient mine d’être très peu informés sur « le gaz de schiste » objet du « tapage ». Une manif qui aura duré à peine une heure avant qu’une conférence de presse ne soit « improvisée » dans l’après-midi au siège du parti d’Ennahda.

Le porte-parole de la formation islamiste, Tahar Habchi, secondé par les représentants des autres mouvances de l’alliance annoncera non sans avoir préalablement livré les raisons ayant poussé la Coordination à soutenir le combat des habitants d’In Salah, la naissance officielle de la section constantinoise de la Coordination dont le siège élira provisoirement domicile au siège d’Ennahda, avec comme porte-parole Tahar Habchi lui-même.

De leur côté, le wali et ses invités quitteront sereinement le siège de l’UGTA pour une pose déjeuner à la résidence universitaire Zouaghi sur les hauteurs de la ville. Ils feront une halte au cimetière des Martyrs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email