-- -- -- / -- -- --
Monde

Les anti-Assad annoncent le début d’une contre-offensive en Syrie

Les anti-Assad annoncent  le début d’une  contre-offensive en Syrie

Une déclaration ad hoc a été signée par une dizaine de groupes armés opposés au gouvernement syrien. Des groupes anti-gouvernementaux ont annoncé le lancement d’une contre-offensive, dénonçant des violations du régime de cessez-le-feu par les forces fidèles au gouvernement de Damas.

« En raison d’une augmentation des violations de la part des forces du régime, visant notamment des camps de déplacés et des quartiers résidentiels, nous annonçons le début d’une bataille pour y répondre », lit-on dans un communiqué signé par les leaders de dix groupes armés diffusé lundi 18 avril. Selon l’agence Reuters, le document a été signé par l’Armée syrienne libre (ASL), considérée comme faisant partie de l’ « opposition modérée », mais également par des formations islamistes, tels qu’Ahrar al-Sham, dont des membres combattent aux côtés de ceux d’Al-Qaïda dans la zone d’Alep. Les combattants ne précisent cependant pas le lieu de leur contre-offensive.

Ces dernières semaines, les combats se sont intensifiés aux alentours d’Alep, dans le nord de la Syrie. Le 12 avril, l’armée syrienne a lancé une offensive contre des djihadistes au sud d’Alep. Damas cherche à reprendre le contrôle sur le site de Tell Al-Eis, qui revêt une importance stratégique. Une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier suite à une entente intervenue entre la Russie et les Etats-Unis.

Toutefois, la trêve ne concerne pas les organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu. En 2014, le groupe djihadiste Daech a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, près de 30.000 personnes venant de 80 pays du monde combattent aujourd’hui dans les rangs du groupe Daech.

Néanmoins, selon les experts, Daech a perdu le contrôle de près de 22% de ses territoires en Syrie et en Irak au cours des 14 derniers mois. La Russie et les États-Unis ont convenu d’un cessez-le-feu en Syrie à compter du 27 février à minuit. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu se poursuivent néanmoins. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email