-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Annabis en force pour ce 33e vendredi

Les Annabis en force pour ce 33e vendredi

33e vendredi de protestation populaire contre le système politique toujours en place, la colère citoyenne, toujours intacte, a atteint son paroxysme ce vendredi pour dénoncer les prochaines échéances électorales, prévues le 12 décembre. « Makanch el vote maa el Issabat ! » (Pas de vote avec les malfaiteurs), « Wallah mana habssine, wallah makanche el vote, Bedoui et Bensalah lazem ettirou » (On jure qu’on ne s’arrêtera pas pour protester et Bedoui et Bensalah doivent disparaître ! », « Dirou el intikhabat fi el emirate ! » (Faite les elections aux Emirats ! »- Les manifestants menacent également de tenir une manifestation le jour du scrutin. Dans un même souffle et à l’unisson, ils ont scandé : « oua ennahar el vote kain massira et ya el Gaid Salah tbet hair ! (Et le jour des élections, il y aura une manifestation et toi Gaid Salah tu ne dormiras pas !).

Les milliers de manifestants, repartis en longue file sur le Cours de la Révolution et ses environs, entonnant des chants patriotiques, brandissant l’emblème national et des pancartes où l’on lisait leur ras-le- bol du système politique n’ont pas cessé d’exiger la libération de tous les détenus d’opinion : « Libérez khaoutna ! » (Libérez nos frères !), « El Gaid Salah ouala chikour ! » (El Gaid Salah est devenu proxénète ! ». Il faut préciser que la manifestation de ce 33e vendredi a ostensiblement démontré que le peuple rejette tout compromis émanant du pouvoir en place. Interrogés, plusieurs manifestants sont formels : « Sans période de transition avec les dignes représentants du peuple, il n y aura aucune élection (…) le peuple veut une réelle deuxième République, pas une autre république bananière ! », a déclaré un groupe de citoyens. Pour le moment, le hirak continue en force et ses membres ne cachent pas d’envisager d’autres actions pour mardi prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email