Les algériens de Turquie solidaires avec Tebboune – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Les algériens de Turquie solidaires avec Tebboune

Les algériens de Turquie solidaires avec Tebboune
Tebboune à une rencontre avec les algériens de Turquie

Le président de la République rassure sur la situation financière du pays et sur les perspectives de relance économique avec en toile de fond son initiative de rassemblement pour aboutir à un « front uni »  en Algérie, une initiative à laquelle ont souscrit les représentants de la communauté algérienne en Turquie.

L’amélioration de la situation financière du pays a permis à l’Algérie de ne pas solliciter les instances financières internationales, a expliqué le président de la république Abdelmadjid Tebboune qui a rencontré des représentants de la communauté nationale établie en Turquie. L’occasion était aussi d’évoquer sa récente initiative politique, baptisée « initiative de rassemblement ».

En visite d’Etat de trois jours à l’invitation du président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a rencontré au premier jour de sa visite, qui prend fin mardi, des représentants de la communauté algérienne en Turquie.

Après avoir écouté les préoccupations, relatives entre autres à la situation du transport aérien, le prix des billets, et propositions des représentants de la diaspora algérienne en Turquie et répondu à leurs interrogations concernant, la situation en Algérie et l’état des relations algéro-turques, le président de la République a évoqué avec les algériens de Turquie la situation économique et politique du pays, mais aussi les perspectives des relations bilatérales entre les deux pays.

Sur le plan économique, le président de la République a mis en avant des indicateurs positifs. Il a en effet rassuré les membres de la communauté nationale établie en Turquie sur la situation financière du pays. Il leur a fait part de « l’amélioration de la situation financière du pays ».


Chose qui a permis de s’éloigner de l’endettement extérieur auprès du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM). « Grâce à la conscience des algériennes et des algériens, le pays s’éloigne jour après jour des scénarios imaginés par certaines parties qui semaient le désespoir et tablaient sur un recours à l’endettement en 2020 », a affirmé le Chef de l’Etat.

Tebboune a fait état d’une amélioration du niveau des réserves de change qui dépassent 42 milliards de dollar cette année. Il a également signalé l’enregistrement d’un excédent de la balance commerciale atteignant 1,5 milliard de dollar en 2021.

Pour ce qui est de la politique de la relance économique, il a affirmé qu’elle se poursuivra sur des bases solides pour augmenter la production nationale et les exportations et réduire les importations. Le président de la République n’a pas manqué de souligner l’exploit réalisé en 2021, caractérisé par l’augmentation de la valeur des exportations hors hydrocarbures à plus de 5 milliards dollar, « une première depuis 25 ans ».

Ce volume est appelé à augmenter selon les précisions du président qui a indiqué que l’Algérie œuvre à porter la valeur des exportations hors hydrocarbures à 7 milliards USD en 2022, appelant, à cet effet, la communauté nationale à contribuer au développement de l’économie nationale et à investir dans la création de la richesse.

Une rencontre inclusive des partis politique en perspective
Le président de la République s’est aussi exprimé sur son initiative de rassemblement, qualifiée de « nécessaire pour la création d’un front interne soudé ».

Il a dans ce sens annoncé la tenue dans les semaines à venir, sans pour autant fixer une date, d’une « rencontre inclusive des partis politiques ». Cela, suite aux rencontres individuelles tenues récemment avec des chefs de partis, relevant que ces rencontres avaient permis de débattre et d’évaluer plusieurs questions.

D’aucuns estiment qu’une rencontre « inclusive » des partis politiques laisse dire que même les partis de l’opposition, jusque là non reçus par le président, seront conviés à cette rencontre. Les représentants de la communauté en Turquie ont fait part,  lors de leurs échanges avec le chef de l’Etat, de leur soutien et de leur disposition à participer à la concrétisation de cette initiative.

Renforcer la coopération économique bilatérale
Bien qu’une forte dynamique économique et politique caractérise les relations entre l’Algérie et la Turquie, les deux pays veulent renforcer davantage leur coopération dans plusieurs domaines, principalement économique. Mettant en avant l’importance des relations entre les deux pays, le président de la République a affirmé que les relations entre l’Algérie et la Turquie sont « très solides à tous les niveaux, notamment sur les plans économique, politique et historique ».

Des relations qui sont appelées à être consolidées. C’est dans cette optique que le chef de l’Etat mis en avant la disposition de l’Algérie à « développer les relations avec la République de Turquie, pays frère, à des niveaux supérieurs », affirmant que sa visite en Turquie est « nécessaire ».
La partie turque aspire également à hisser ses relations avec l’Algérie à des niveaux supérieurs, a souligné le président de la République qui a relevé la volonté du président Erdogan ainsi que l’ensemble des responsables turcs à œuvrer de concert avec l’Algérie pour accroître le volume des investissements et à accéder au marché africain. Il a rappelé, au demeurant,  que la Turquie arrivait en première position en termes d’investissements en Algérie atteignant plus de 4 milliards dollar avec un volume des échanges commerciaux oscillant entre 4 et 5 milliards dollars par an.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email