-- -- -- / -- -- --
Nationale

Les Algériens à la seconde place des migrants au Québec

Les Algériens à la seconde place des migrants au Québec

L’Eldorado canadien, le Québec en premier, suscite de plus en plus l’intérêt des ressortissants de la quasi-totalité des pays du monde. Les ressortissants algériens candidats au départ vers cette lointaine contrée continuent de tirer leur ficèle du jeu, à en croire un récent rapport établi par des experts de la Province.

Selon le document qui fait ressortir le bilan démographique du plus grand territoire francophone de l’Amérique du Nord, en 2015, la Province a accueilli 3 500 ressortissants algériens. Ces derniers dont certains ont postulé au départ pour ce pays en 2009, occupent ainsi la seconde marche avec les ressortissants français, dont nombre d’entre eux restent aussi d’origine algérienne.

Les Iraniens ont curieusement occupé la première place avec près de 6 000 ressortissants issus du pays des mollahs, selon le document établi par l’Institut national canadien de la Recherche scientifique (INRS) et l’Institut de la Statistique du Québec (ISQ).

Selon les statistiques fournies par le travail des experts québécois, celles établies durant la période allant de 2010 à 2014 font ressortir que les immigrés algériens de naissance occuperaient aussi la seconde place avec les Français. Avec 20 000 ressortissants issus de chacun des deux pays, les immigrés algériens et français seraient aussi bien côtés notamment en raison de la maîtrise de la langue de Molière.

Durant cette même période soit de 2010 à 2014, le rapport fait ressortir que la Province francophone a accueilli 22 350 Chinois, seulement pour ces derniers, l’objectif reste un départ pour le Canada anglophone.

Selon ce même document, si pour les Iraniens un départ pour le Canada anglophone reste le principal objectif – puisque plus d’un ressortissant sur deux issu de ce pays asiatique regagne dans les trois années qui suivent son installation sur le territoire canadien –, pour les Algériens bien au contraire, 86.3% d’entre eux le Québec, cette Belle Province, constitue en fait une fin en soi.

Un objectif qui reste largement visé par les Marocains et les Français, puisque respectivement 82.6% et76.3% des immigrés issus de ces deux pays se sédentarisent dans la région. Les ressortissants haïtiens, avec un taux de 93.4%, occupent quant à eux la première marche du podium parmi ceux qui s’installent définitivement dans la province francophone.

Selon les chiffres établis par les autorités canadiennes, les pays asiatiques restent les principaux pourvoyeurs d’immigré au Canada. Veinent en tête les Philippines, l’Inde et la Chine. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email